Puces : Fujitsu ré-investit 1,5 milliard de dollars

Cloud

Le japonais ne veut pas rater la manne de l’électronique grand public. Il a décidé de construire une usine géante

Baladeurs numériques, enregistreurs de DVD, décodeurs, téléphone mobiles : l’électronique grand public embarque des puces de plus en plus perfectionnées. Et pour anticiper la demande et les évolutions technologiques, le japonais Fujitsu a décidé de débloquer les grands moyens.

Le fabricant va investir 1,5 milliard de dollars dans une nouvelle usine de semi-conducteurs déstinés à ce marché. Basée dans l’ouest du Japon, cette usine produira jusqu’à 13.000 galettes de silicium de 300 mm par mois, à compter d’avril 2005 environ. Le deuxième fabricant de PC japonais passe comme ses concurrents à la norme 300 mm pour les galettes de silicium, sur lesquelles ont peut implanter plus du double des puces actuellement supportées par des galettes de 200 mm, par une technologie de gravure de 90 à 65 nanomètres. Le concurrent NEC Corp avait fait savoir en novembre qu’il comptait investir 60 milliards de yens dans une nouvelle unité de production de 300 mm censée être opérationnelle en fin d’année, tandis que Matsushita Electric Industrial a fait part de ses ambitions en la matière cette année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur