Puces: optimisme de rigueur? Intel y croit

Régulations

Alors que les ventes de semi-conducteurs ont progressé de 17,5% au troisième trimestre, le patron d’Intel voit le long terme en rose mais pas le court terme

Les résultats de tous les fabricants de semi-conducteurs le prouvent: la reprise du secteur est bien d’actualité. D’ailleurs, les chiffres de la SIA (Semiconductor Industry Association) le confirment: les ventes de puces ont bondi de 17,5% au troisième trimestre à 43,3 milliards de dollars par rapport à la même période de 2002.

Par rapport au trimestre précédent, la croissance est de 13,7%. En septembre, l’industrie mondiale a connu son septième mois consécutif de progression. L’engouement récent pour les ordinateurs personnels et notamment les PC portables (dont les ventes explosent au niveau mondial) a provoqué une hausse de 33% des ventes de mémoire vive et de 24% de celles des microprocesseurs. Retour du Sars Le secteur peut donc afficher un certain sourire, notamment pour le leader, l’américain Intel. “Par principe je suis optimiste pour l’avenir. Je parle d’un laps de temps de cinq à dix ans”, affirme Craig Barrett, directeur général du groupe, dans une interview accordée au journal suisse NZZ am Sonntag. “Mais s’agissant du prochain trimestre, il y a beaucoup d’impondérables. Le Sras [virus d’origine asiatique] pourrait revenir et, qui sait, il pourrait encore y avoir une guerre…”, dit-il sans préciser sa pensée. “La demande des entreprises aux Etats-Unis, notre principal marché, ne montre pas de signes de reprise”, confirme Craig Barrett dans l’entretien. “Les entreprises américaines devront montrer une plus grande propension à investir dans la technologie pour qu’on puisse parler de redressement total”, ajoute-t-il. “Tous les autres segments du marché connaissent en revanche un bon développement”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur