Quand internet réunit les cannibales

Régulations

Cinq candidats internautes se sont portés volontaires pour une expérience extrême: devenir le repas d’un informaticien cannibale

Etrange affaire en Allemagne ! Avertie par un étudiant autrichien, la police allemande a arrêté un informaticien pour cannibalisme. Le plus étonnant dans cette affaire est que la victime, recrutée par Internet, était volontaire.

Armin Meiwes, 42 ans, a fait part sur le web de son rêve d’enfant que quelqu’un devienne “une part de lui même“. Il passe une annonce en ligne, précisant qu’il recherche un jeune homme pour “abattage et consommation“. Le plus surprenant dans cette affaire est que Armin Meiwes va recevoir cinq offres de candidats au repas, cinq individus prêts à devenir l’objet d’une expérience psychanalytique culinaire macabre. D’autres personnes intéressées se seraient même déclarées pour accompagner l’expérience. Après plusieurs semaines d’échanges en ligne, l’apprenti cannibale va recevoir deux candidats. Le premier sera rapidement écarté, “Trop gros !“. Difficile en plus? Quant à la ‘victime’ consentante, Bernd Juergen Brandes, 43 ans, elle rejoint Armin Meiwes en mars 2001. “Maintenant que vous pouvez voir mon corps, j’espère que vous me trouverez à votre goût” a déclaré le volontaire au repas gastronomique. A l’occasion d’un dernier repas, les deux compagnons d’expérience vont se partager le pénis de la victime ? démontrant en plus une dérive sexuelle – avant que cette dernière ne se gave de cachets arrosés d’alcool, avant de se faire dépecer vivante sous l’?il d’une caméra. Armin Meiwes a conservé les meilleurs morceaux dans son congélateur, et dispersé le reste dans son jardin. Et créé un antécédent fâcheux qui pose un véritable casse-tête à la justice allemande. Mais aurait-il mené son fantasme morbide jusqu’au bout sans Internet ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur