Que faisons- nous sur Internet ?

Régulations

L’étude annuelle d’Harris Interactive, si elle confirme la place du Net dans notre quotidien, reflète aussi l’évolution des technologies et les craintes des internautes

Que faisons nous ou ne faisons nous pas, ou tout du moins pas encore sur Internet ? La question est posée annuellement dans l’étude d’Harris Interactive.

Le principal enseignement de l’enquête confirme qu’Internet est de plus en plus ancré dans notre quotidien, et que la communication en ligne est de loin la principale utilisation. Mais aussi que nos pratiques évoluent avec le temps et les technologies. L’email est toujours la première activité en ligne et la majorité des internautes l’exploitent, mais si trois d’entre eux sur quatre l’utilisaient régulièrement en 2000, ils ne sont plus que deux sur trois. Plus que de la multiplication des usages du net, il faut surtout y voir, l’étude étant américaine, l’effet désastreux du ‘spam’. La recherche d’information reste la seconde activité, et la plus consommatrice de temps. Rechercher pour l’école ou pour le travail (45%), rechercher sur un produit ou un service (41%). De quoi justifier amplement la présence des entreprises en ligne, puisque globalement un internaute sur deux y recherche des informations. Le surf est à la fois un mode de circulation et une activité à part entière. 32% des internautes aiment à explorer de nouveaux sites et à naviguer sur des sites différents. Internet donne le goût de la nouveauté et du voyage virtuel ! Autre enseignement important, la localisation des attentes des internautes : 19% d’entre eux recherchent en ligne des informations sur des activités ou des loisirs proches de chez eux. Les activités que les internautes n’ont encore jamais pratiqué en ligne sont elles aussi importantes, car elles sont le reflet du devenir d’Internet. Prenons par exemple l’activité la moins pratiquée, la téléphonie sur IP. Absente de l’étude en 2000, elle n’a pas été pratiquée par 87% des internautes, mais progresse à grands pas. Il en va de même avec les achats en ligne, la participation à des ‘chats’, la recherche d’un emploi ou le paiement des factures. N’en déplaise à ses détracteurs, Internet a encore son avenir devant lui.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur