R&D : record historique d’investissements en Chine

Régulations

La Chine a investi 37,5 milliards de dollars dans la R&D sciences et
technologies en 2006, essentiellement via des investissements d’entreprises
étrangères

Un rapport du Ministère chinois des Sciences et Technologiesa révélé que la Chine a investi 37,5 milliards de dollars dans la R&D en 2006, soit une progression de 22 % en volume. Le gouvernement chinois a investi directement 9 milliards, soit une progression équivalente de 19,2 %.

Les dépenses de R&D de la Chine au cours des dix dernières années sont passées de 0,6 % du produit intérieur brut (PIB) en 1995 à 1,4 % en 2006. Des dépenses qui devraient s’accélérer et atteindre, selon les estimations du gouvernement, 2 % du PIB en 2010.

Pour autant, les investissements étrangers restent la clé de la R&D en Chine. En 2006, plus de 700 multinationales y ont ouvert un centre de R&D. Une implantation connue à défaut d’être maîtrisée, l’ouverture d’un centre est liée à la participation imposée de l’Etat chinois.

Reste en revanche que la Chine n’a pas bonne presse auprès des entreprises étrangères. Le rapport de chaque yuan investi dans la R&D est des plus aléatoires. L’inefficacité des autorités en place, les difficultés de recrutement de personnel qualifié, un turn-over endémique, la faible valorisation de l’innovation, viennent se cumuler à de nombreux scandales et fraudes dont le Ministère s’est vu contraint de se faire l’écho.

Si la présence des entreprises occidentales en Chine est indispensable pour se réserver une ouverture vers ce gigantesque marché émergent, investir dans la R&D ressemble à un parcours du combattant dont le niveau d’investissement est à l’image des problématiques de terrain.

37,5 ou 136 milliards d’investissements en R&D ? Polémique autour des chiffres. Le Ministère chinois des Sciences et Technologies évoque le chiffre de 37,5 milliards de dollars, l’OCDE, Organisation de coopération et de développement économique, évoque 136 milliards?Ce chiffre place la Chine à la seconde place des investissements de R&D, derrière les Etats-Unis mais devant le Japon.En fait, les chiffres de l’OCDE cumulent les investissements en R&D sur toutes les industries, dont en particulier le militaire. Or, la Chine s’est lancée depuis quelques années dans un vaste programme de modernisation de son armée.Fer de lance de son principal programme d’investissement, militaire, l’espace et plus particulièrement le missile balistique qui a détruit un satellite météo en orbite basse.Cette affaire a fait grand bruit du côté de Washington, où l’on s’arroge le droit unique de contrôler et de faire la guerre dans l’espace?

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur