Résultats : IBM paye sa restructuration au prix fort

Régulations
baisse revenus opérateurs © Kenishirotie - shutterstock

IBM a déboursé un milliard de dollars au cours du trimestre passé pour concrétiser la restructuration de la société, dont le licenciement d’une partie de son effectif.

Les résultats trimestriels d’IBM viennent de tomber. Et ils sont en baisse. Le revenu net s’affiche ainsi à 3,2 milliards de dollars, en chute de 17% par rapport à la même période de l’année précédente. Le gain par action tombe de 13% à 2,91 dollars.

Toutefois, ceci s’explique par des charges de restructuration des ressources humaines (traduction, des sommes allouées aux licenciements). Environ 1 milliard de dollars. Sans cette dépense exceptionnelle, le revenu net grimperait de 3%, à 4,3 milliards de dollars.

Les autres indicateurs restent corrects : chiffre d’affaires de 24,9 milliards de dollars, en baisse de 3% (-1% à taux de change constant), et marge brute de 48,7%, en hausse de 1 point.

Les bons éléments… et les autres

Secteur par secteur, voici le détail des revenus de la firme. Une baisse est souvent constatée, mais certaines activités demeurent en croissance.

  • Le logiciel perd 4%, mais la branche middleware connait une hausse de 9%.
  • Les services perdent 4%. Global Business Services limite la casse à -1%.
  • Systems and Technology chute de 12%, mais dans le même temps les mainframes prennent +10%.

Sur les nouveaux marchés, IBM affiche de belles performances, même si le chiffre d’affaires généré ici reste faible par rapport à l’ensemble. Cloud, Smarter Planet et Business analytics proposent tous une croissance à deux chiffres sur le trimestre.

Malgré ces résultats en demi-teinte, Big Blue se montre optimiste. Il est vrai que la réorganisation opérée par la firme semble en « bonne voie ». En conséquence IBM remonte son estimation du gain par action sur l’année à 16,90 dollars, contre 16,70 dollars précédemment… hors frais liés à la restructuration en cours.

Crédit photo : © Kenishirotie – shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – IBM le doyen de l’industrie IT


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur