Capgemini mise sur l’offshore en Inde dans un marché atone

RégulationsSSII
Capgemini

Résultats stables pour la SSII française Capgemini au cours du premier trimestre. La société confirme ses objectifs 2014, avec une croissance organique du CA prévue entre 2 % et 4 %.

Le groupe Capgemini vient de publier les résultats de son premier trimestre 2014. La SSII réalise un chiffre d’affaires de 2,5 milliards d’euros, en hausse de 0,2 %. Toutefois, il est précisé qu’à taux de change et périmètre constants, cette hausse grimpe à 2,3 %. Un début d’année encourageant donc.

À noter également, la montée sensible des prises de commandes. Elles s’établissent à 2,2 milliards d’euros au premier trimestre, soit 5 % de mieux qu’une année plus tôt. Un signe positif pour le second trimestre.

« Nous avons entamé l’année 2014 sur un rythme supérieur à celui de 2013 », résume Paul Hermelin, président directeur général du groupe Capgemini. La société confirme ses objectifs 2014, avec une croissance organique du chiffre d’affaires comprise entre 2 % et 4 %.

Impact monétaire et développement de l’offshore en Inde

Sur un an, ce sont dans les zones Asie-Pacifique et Amérique Latine que le chiffre d’affaires croît le plus : +11,7 %. La progression est également marquée en Amérique du Nord (+4,1 %), ainsi qu’au Royaume-Uni et en Irlande (+2,7 %).

Malheureusement, Capgemini doit compter sur l’affaiblissement des monnaies face à l’Euro. À taux de change et périmètre constants, le CA perd ainsi 6,4 % en Asie-Pacifique et Amérique Latine et 1,2 % en Amérique du Nord.

Capgemini emploie aujourd’hui 134 000 personnes, dont 50 000 en Inde. Le groupe se positionne ainsi comme la SSII européenne la mieux développée en Inde. L’offshore représente aujourd’hui 45% des salariés du groupe avec 60 000 salariés, avec comme ambition d’arriver à “50% d’ici 2 ans”, souligne Paul Hermelin.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Les secrets des noms des grandes firmes de l’IT


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur