Samsung enregistre une baisse de régime

Cloud

Le groupe sud-coréen signale une baisse de 25% de son bénéfice d’exploitation à 1.610 milliards de wons au premier trimestre. Explication officielle: “Une baisse des marges dans les téléphones mobiles et les mémoires”

La chute était annoncée, mais elle a tout de même surpris, par son ampleur, les analystes spécialisés de

Reuters. Appuyant leur expertise sur le bon profit de 2.150 milliards de wons dégagé au premier trimestre 2005, ces derniers avaient bien anticipé un ralentissement de l’activité du groupe, mais ils tablaient sur un recul du résultat d’exploitation de 1.790 milliards. Plusieurs raisons expliquent ce retournement de situation. Tout d’abord les prix des mémoires flash NAND ont plongé depuis janvier, -25%, conséquence d’un ralentissement de la demande. La division mémoires de Samsung est passée de 31 % sur les trois premiers mois de 2005 à 26% au premier trimestre 2006. Enfin, le sud-coréen a souffert de l’appréciation de 4,5% du won face au dollar et de frais de commercialisation plus élevés que prévu. Mais d’après Reuters, le prix des mémoires ‘flash’ devrait se reprendre au second semestre. Pour autant, ces résultats ne sont pas représentatifs de l’ensemble de l’activité du groupe coréen, qui, rappelons-le, est le troisième fabricant mondial de terminaux mobiles, juste derrière Nokia et Motorola. Le groupe a affiché des ventes records avec 29 millions d’appareils vendus en 2005. Au quatrième trimestre, le groupe avait vendu 27,2 millions de combinés. Samsung vise une marge supérieure à 10% pour les combinés en moyenne sur 2006. Dans la branche écrans, Samsung, numéro deux mondial des écrans à cristaux liquides (LCD), a également souffert de la baisse des prix. La marge bénéficiaire s’est tout de même améliorée, passant de 1,2% il y a un an à 4% au premier trimestre 2006. Mais elle était de 13% au dernier trimestre 2005. Samsung estime que les prix des LCD pourraient baisser de 10 à 15% cette année, voire plus. “Le deuxième trimestre, sera mitigé, mais les résultats devraient s’améliorer à partir du second semestre avec du mieux dans les écrans et dans les semi-conducteurs”, estime Kim Seong-ki, de SH Investment Trust Management, interrogé par l’agence de presse.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur