Seagate rejoint Western Digital sur le marché du NAS résidentiel

ComposantsStockage
seagate-nas-residentiel

Seagate opère une segmentation dans son offre pour rejoindre Western Digital sur le marché des disques durs spécifiquement conçus à destination des NAS résidentiels.

Investi l’été dernier par Western Digital et sa gamme Red, le marché des disques durs spécifiquement conçus pour les NAS résidentiels prend du volume sous l’impulsion de Seagate, qui étoffe son catalogue avec la série NAS HDD.

Les trois modèles (ST2000VN000, ST3000VN000 et ST4000VN000, respectivement 2, 3 et 4 To) qui composent cette nouvelle offre ont en commun une interface SATA 6 Gb/s, 64 Mo de cache, une garantie de 3 ans… et une vitesse de rotation particulière : 5900 tours/minute. C’est le reflet d’une stratégie de segmentation axée sur l’optimisation de la consommation électrique, mais aussi des nuisances sonores, à 25 dB en accès et 23 dB au repos, avec une tolérance accrue aux vibrations.

Ce dernier point a toute son importance au vu des usages ciblés, en l’occurrence des applications fonctionnant en 24/7. Le firmware embarqué répond à ces exigences en régulant notamment le déplacement et le parcage des têtes, sur les 4 plateaux embarqués dans les versions 3 et 4 To (2 plateaux pour la version 2 To, un peu plus légère, à 535 g contre 610 g pour ses homologues).

De Western Digital à Seagate

Dans la lignée des WD Red lancés en juillet 2012, le discours se porte aussi sur une gestion plus fine de l’enveloppe thermique, à moins de 5 W durant les opérations de recherche. Autres attributs partagés avec Western Digital, des débits qui avoisinent 180 Mo/s en lecture séquentielle (159 Mo/s dans le cas du 2 To) et un MTBF d’un million d’heures.

Les NAS HDD sont par ailleurs taillés pour une exploitation au sein de configurations RAID, avec des algorithmes d’allocation de capacité, le support de la commande NCQ (Native Command Queueing) et un système de récupération des données après erreur (Error Recovery Control), directement intégré dans le micrologiciel NASWorks. Cet équivalent du NASWare de Western Digital intègre aussi une prise en charge du streaming ATA, pour des applications de stockage audio et vidéo. Mais il reste peu configurable par l’utilisateur final.

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : l’année 2012 en 12 questions


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur