Semi-conducteurs : pourquoi Avago dépense 6,6 Md$ pour racheter LSI

ComposantsStockage

Avago Technologies annonce l’acquisition de LSI. Il s’agit ni plus ni moins de la seconde acquisition la plus importante de l’année dans le secteur des semi-conducteurs. Et signe l’entrée d’Avago sur le marché du stockage SSD.

Après l’acquisition de Tokyo Electron en septembre 2013 par Applied Materials pour un montant de 9,4 milliards de dollars, le rachat de LSI (5300 personnes) par la société singapourienne Avago est la seconde transaction de taille en 2013.

Les termes de la transaction valorisent LSI, spécialiste des semi-conducteurs et logiciels pour les réseaux et le stockage, à hauteur de 6,6 milliards de dollars. Le montage financier comprend : 1 milliard en numéraire versé par Avago et 4,6 milliards de prêts bancaires tandis que Silver Lake Partners consent à investir 1 milliard de dollars sous la forme d’un prêt convertible.

Rappelons que LSI avait fait l’acquisition en janvier 2012 de SandForce étoffant ainsi son portefeuille avec les contrôleurs pour SSD de la société.

Un portefeuille qui s’étoffe

De son côté, Avago est présent sur plusieurs fronts au gré d’un catalogue de 6500 produits avec la fibre optique, les capteurs optiques, les LED, les octocoupleurs et les circuits RF et micro-ondes – dont des amplificateurs de puissance (PA), des modules LNA (Low Noise Amplifier) et filtre pour GPS, des filtres de type FBAR (Thin Film Bulk Acoustic Resonator).

Ces composants sont destinés pour partie à la téléphonie mobile, avec des clients comme Apple ou encore Samsung, tandis que le reste vise les infrastructures de type datacenter avec pour clients des équipementiers tels que Cisco, Dell ou Oracle.

Une acquisition hautement stratégique

En faisant l’acquisition de LSI, l’ancienne division de HP fondée en 1961 (et devenue indépendante sous le nom d’Avago en 2005) élargit son panel de clients, atteint une taille critique, étoffe son portefeuille de produits et enfin accède au marché du stockage SSD grand public et professionnel via les contrôleurs SandForce. Ce dernier secteur d’activités devrait devenir prépondérant au sein de la nouvelle entité formée. Sans oublier évidemment les synergies créées à la faveur du rapprochement.

Pour Avago, il s’agit également de réduire le pourcentage de son activité exposé à la téléphonie, marché versatile et conjoncturel (dépendance forte liée au lancement de nouveaux smartphones). Toutefois, paradoxalement, la mobilité va ouvrir de nouvelles perspectives au groupe qui table sur la croissance du trafic mobile des données. Avago désire en effet allier ses compétences relatives aux composants ciblant le marché des réseaux de télécommunications sans fil à celles de LSI pour les puces destinées aux infrastructures de stockage.

L’opération, soumise à l’aval des autorités compétentes, devrait être bouclée au premier semestre 2014.

Le marché a salué cette annonce puisque le cours de LSI est passé de 7,9 dollars vendredi soir à la clôture de Wall Street à près de 11 dollars lundi, tandis que le cours d’Avago gagnait près de 8% dans le même laps de temps.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur