SFR lance l'iPhone et affiche ses ambitions

Cloud

Mais la guerre des prix n’aura pas (encore) lieu

C’est donc le grand jour pour SFR. L’opérateur mobile lance ce mardi l’iPhone, quatre mois après la décision du Conseil de la concurrence qui a cassé l’exclusivité d’Orange en France. Le terminal à la pomme sera disponible dès ce soir au Studio SFR à Madeleine (Paris) et dès demain dans ses 800 boutiques.

SFR attendait ce moment depuis longtemps. L’iPhone est une poule aux oeufs d’or : Orange en a vendu 450.000 en 2008 (soit un total de 810.000 exemplaires depuis le lancement du combiné en 2007) et 250.000 clients de SFR ont exprimé, via son site Internet, le souhait d’être informés en avant-première de sa disponibilité.

Par ailleurs, l’iPhone est le combiné qui génère le plus de revenus pour un opérateurs grâce aux usages datas : ses utilisateurs dépensent 86 euros hors taxes en moyenne par mois, soit le double de la moyenne nationale.

Du coup, la filiale de Vivendi affiche de hautes ambitions : le groupe entend écouler 800.000 combinés d’ici la fin de l’année. “Orange a annoncé avoir vendu plus de 800.000 iPhone. Je ne vois pas pourquoi on ferait moins” ,lance à l’AFP Jean-Marc Tassetto, le directeur général grand public et marketing de SFR.

Si l’attente des abonnés est forte, le pouvoir d’attraction de SFR pourrait néanmoins être limité par un certain nombre de freins. D’abord, SFR a choisi de s’aligner quasiment parfaitement sur les tarifs d’Orange. Le terminal sera proposé à 99 (version 8 Go) et 199 euros pour (version16 Go) avec un abonnement Illimythics à partir de 41,90 euros par mois. Dommage. La décision du Conseil de la concurrence était censée dynamiser la compétition, c’est un peu raté.

“Nous estimons que la moindre des choses, de la part de gens qui se sont battus pour faire sauter l’exclusivité d’Orange, aurait été d’en faire bon usage”, déclare à l’AFP Edouard Barreiro, chargé des nouvelles technologies à l’UFC. Néanmoins, SFR se distingue en offrant un accès à 1,5 million de hotspots Wi-Fi partenaires sans surcoût.

Orange de son côté mise sur son application TV pour attirer les hésitants. L’opérateur lance en effet aujourd’hui un service de TV 3G avec 60 chaînes et de nouveaux forfaits associés. Mais SFR lancera aussi son propre service, gratuit qui plus est, contrairement à Orange.

Enfin, de nombreux consommateurs attendent de savoir ce que fera Bouygues Telecom habitué à un peu agiter le secteur. On sait juste que l’iPhone y sera disponible le 29 avril mais BouyguesTel n’a pas encore communiqué sur le prix (on sait juste que son premier forfait sera légèrement moins cher que ceux de la concurrence). Pour beaucoup, le numéro 3 français du mobile pourrait lancer la guerre des prix. Enfin !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur