SGI va créer des supercalculateurs à base d'Atom

Cloud

Le processeur Atom d’Intel, peu gourmand en ressources, trouvera sa place dans des configurations massivement parallèles

SGI continue à faire évoluer ses supercalculateurs. La compagnie va ainsi adopter prochainement les processeurs Intel ‘Nehalem’ dans ses serveurs de calcul Altix ICE. Ces derniers intégreront des puces comprenant deux, quatre ou huit cœurs, dès mars 2009.

La firme a également fait la démonstration d’un serveur de calcul, du nom de Molecule. Ce produit 3U intègre 180 cartes pourvues chacune d’un composant bicœur Intel Atom N330, soit un ensemble de 360 cœurs cadencés à 1,6 GHz (720 cœurs logiques, grâce à la technologie Hyper-Threading). Un total de 360 Go de mémoire est intégré à ce système.

En adoptant des composants de faible consommation, SGI emboite le pas à IBM. Effectivement, « Big Blue » utilise depuis de longues années des PowerPC destinés au marché de l’embarqué dans ses superordinateurs. Ce que ces processeurs n’apportent pas en terme de puissance est largement compensé par leur très faible consommation, qui permet de multiplier le nombre de composants.

Selon SGI, les performances de ce système (à encombrement égal) sont 3,5 fois supérieures à celles d’un serveur x86 64 bits classique. Ce concept pourrait se transformer en produit réel d’ici 12 à 18 mois, la compagnie attendant la prochaine génération de composants Atom, qui intègrera un contrôleur mémoire et permettra de réduire encore la taille des cartes filles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur