Siemens Mobile: ça sent le sapin

Cloud

Le président du groupe allemand a une nouvelle fois fait part de ses inquiétudes concernant la filiale Mobiles du groupe

Encore une fois, le géant Siemens s’est montré guère optimiste sur l’avenir de sa division mobiles. Le président du groupe allemand a profité de ses voeux de fin d’année pour réaffirmer ses inquiétudes.

“En 2005, nous allons être contraints prendre des décisions douloureuses et à restructurer certains secteurs” a ainsi déclaré Heinrich von Pierer, président de Siemens. Déjà, le 12 décembre dernier, le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung rapportait que le groupe Siemens pourrait céder tout ou partie de sa division téléphonie mobile. Sur le modèle d’Alcatel sans doute, l’industriel rechercherait au moins un acquéreur pour une partie de cette activité. Le quotidien cite le chinois Ningbo Bird, partenaire de Siemens en Chine, parmi les acquéreurs potentiels. En novembre, Heinrich von Pierer avait reconnu qu’il était urgent de trouver une solution pour redresser la division et que le groupe devrait la restructurer, l’adosser à un partenaire, la vendre ou la fermer. Siemens Mobile a généré un chiffre d’affaires de 75,2 milliards d’euros au dernier exercice. La branche a perdu 152 millions d’euros au cours de l’exercice fiscal 2003/04. Il est le quatrième vendeur mondial de mobiles avec une part de marché de 7,4% (3e trimestres, source Gartner). Il est talonné par le sud-coréen LG.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur