Skype a failli passer chez News Corp.

Cloud

Le service de téléphonie gratuite sur IP est passé à quelques encablures d’un rachat par le groupe du magnat Rupert Murdoch

Trois milliards de dollars, c’est le chiffre cité par le quotidien dominical britannique

Independent on Sunday, qui évoque des négociations entre News Corp. et Skype Technologies pour le rachat de ce dernier. La rumeur d’un rachat de Skype circule régulièrement, sans qu’aucune précision n’ait été apportée jusqu’à présent sur d’éventuelles discussions en cours ou sur les montants discutés. Le quotidien britannique vient donc confirmer que Skype pourrait être à vendre, ou plutôt à acheter! car le suédois Niklas Zennstrom, son fondateur, ne serait pas prêt à céder facilement sa dernière création qui tient ses promesses. D’ailleurs, Skype a démenti être à vendre. Mais on le sait, dans ce genre de discussions, le vendeur est rarement à vendre, et l’acheteur rarement acquéreur, jusqu’à ce que l’information ne devienne officielle. Une autre stratégie pourrait aussi être envisagée pour Skype, l’entrée en Bourse? En revanche, Skype a de quoi séduire ! 42 millions d’usagers enregistrés, des services payants qui commencent à remplir les caisses du groupe. Et un positionnement en marge des opérateurs télécoms qui permet à partir d’une ligne Internet de proposer une solution de téléphonie alternative, et bientôt de visiophonie. Bref, un bon parti à acquérir, mais trop cher…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur