Sony Ericsson gagne des parts de marché

Cloud

La co-entreprise profite d’un marché porteur et d’une gamme de photo-phones à succès

Si on excepte Nokia qui a annoncé des ventes en baisse, la plupart des grands fabricants de téléphones mobiles font état de très bonnes performances trimestrielles. Le marché, dynamisé par le succès des photo-phones et des combinés multimédia, devrait battre cette année de nouveaux records.

C’est le cas de Sony-Ericsson, qui après de nombreuses années dans le rouge, semble avoir trouvé le chemin de la rentabilité. Le groupe suédo-japonais, cinquième producteur mondial de téléphones mobiles, a dégagé un bénéfice imposable de 97 millions d’euros en janvier-mars, après une perte de 113 millions sur la période correspondante de 2003. Son chiffre d’affaires a atteint 1,34 milliard d’euros contre 1,23 milliard attendu en moyenne. La joint-venture a vendu 8,8 millions de combinés, soit une croissance de 63%. “(Notre) part de marché est estimée en hausse au cours de ce trimestre grâce à la forte demande et à l’amélioration de l’efficacité opérationnelle du groupe”, précise Sony Ericsson dans un communiqué. La part du groupe a augmenté aux environs de 7% au premier trimestre contre 6% au quatrième trimestre, a déclaré à Reuters Jan Wareby, directeur adjoint du groupe. Le constructeur surfe sur le succès des ‘photo-phones’ avec une gamme de modèles presque exclusivement tournés vers l’image. Sony-Ericsson profite également du succès de ses modèles de moyenne gamme, à la différence de Nokia.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur