SonyEricsson repousse le lancement des mobiles 3G

Régulations

Initialement prévu au troisième trimestre, le mobile UMTS ne sera disponible qu’au début 2004

Les opérateurs européens de téléphonie mobile vont devoir composer avec un nouveau retard dans le lancement de leurs services 3G ou UMTS. Ce n’est pas le premier et certainement pas le dernier.

SonyEricsson envisage en effet de repousser au début 2004 le lancement de son premier téléphone mobile de troisième génération (3G) afin d’effectuer davantage de tests. La co-entreprise avait initialement prévu de lancer son combiné 3G dans le courant du troisième trimestre, puis au quatrième, selon le niveau d’achèvement des tests. “Notre téléphone 3G est actuellement en test chez plusieurs opérateurs et cela marche bien”, a cependant déclaré, à Reuters, Jan Wareby, vice-président exécutif de SonyEricsson, dans une interview récente. Lancement aléatoire “Le produit était techniquement prêt au troisième trimestre, mais les tests supplémentaires menés conjointement par les opérateurs et SonyEricsson expliquent ce retard”, a assuré pour sa part une porte-parole de la société suédo-japonaise. Le retard dans la livraison de ces combinés complique encore un peu plus le lancement à grande échelle de l’UMTS européen. Un lancement déjà très aléatoire compte tenu du marché : les utilisateurs européens viennent à peine de passer à la 2,5G ou GPRS. D’ailleurs, la plupart des fabricants estiment que la demande pour les mobiles 3G, qui permettent notamment de transmettre données et vidéos en haut débit, ne prendra réellement son essor qu’au deuxième semestre 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur