Spam : l’été de tous les dangers

Régulations

Les ‘spams” -ces messages via Internet non sollicités- ne sont pas partis en vacances. Au contraire! Ils semblent profiter de la chaleur ambiante pour se propager encore plus vite. C’est du moins ce qu’affirme l’éditeur de solutions antispam Commtouch

Les “pourriels” sont toujours aussi virulents. Plus particulièrement pendant le mois de juillet qui est traditionnellement plus exposé aux attaques [ndlr : une hausse de 20,2% comparativement aux autres mois].

Le p-dg du groupe Gideon Mantel estime: ” nous avons enregistré 43,2% de spam en plus qu’au mois de juillet 2004″ un bilan inquiétant qui met en exergue la prolifération du phénomène spam. Grâce au “Spam detection center” l’éditeur a enregistré prés de 35 millions de “spams” durant le mois de juillet 2005 ce qui correspond à 1.120.000 “pourriels” par jour, contre une moyenne de 791.000 en juillet 2004. Cette augmentation fait froid dans le dos et promet un retour de vacances palpitant pour les heureux propriétaires de PC “infectés” de spams! Toujours selon le communiqué un pic a été détecté le 19 juillet avec un record de 1.645.000 messages non sollicités contre 1.054.000 pour la même période de l’an passé. La Chine, la Corée du Sud, et les États-Unis sont les trois grands pourvoyeurs de “spams” Les spammeurs de l’empire du Milieu tiennent la dragée haute aux Américains et aux Coréens. Ils ont été à l’origine de 19.29 % du volume total de “spams” durant juillet 2005 devant les États-Unis (14.73%) la Corée du Sud (16.93%) et l’ensemble des pays de l’Union européenne (21.5%). Selon Commtouch, la majorité du “spam” européen proviendrait de la France, l’Espagne, l’Allemagne et le Royaume-Uni (18.37%). Les produits pharmaceutiques dépassent le sexe Le Viagra, le Xanax et le Cialis sont les nouveaux sujets de prédilection des spammeurs internationaux . Les “pourriels” en faveur des produits pharmaceutiques représentent 31 % des contenus contre 18% pour les offres financières. Et le célèbre “surprise your girlfriend today” vantant les mérites d’un improbable “sex enhancer” remplace la pornographie traditionnelle. Cette dernière fait une chute de 19 % pour atteindre seulement les 9 % au mois de juillet 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur