Stéphane Duproz, TelecityGroup, « les DSI s’interrogent sur la performance du Cloud »

CloudDatacentersDSIIAASProjetsRéseauxSécurité

Le DG France de TelicityGroup analyse les différents freins au développement du Cloud dans l’hexagone. Les questions de performances et de réversibilité restent importantes.

Avec 39 dacenters dans le monde et plus de 2000 clients, TelecityGroup est un observateur attentif du marché du Cloud. En France, son directeur général, Stéphane Duproz est revenu à l’occasion du salon Cloud Expo sur les freins qui demeurent pour l’adoption du Cloud. Selon lui, la question de la sécurité commence à disparaître avec des avancées dans les contrats pour rassurer les DSI qui ont peur de ne pas contrôler leurs prestataires. Il suggère aux responsables informatiques de bien négocier et d’anticiper par exemple les questions de réversibilité des données avec une clause à part dans les contrats, ainsi qu’une révision annuelle de cette clause.

Cette vague passée, les DSI ont maintenant un autre point de tension : la performance. En mettant leurs applications dans le Cloud, les responsables informatiques doivent prendre en considération les temps de latence, les questions de disponibilité du réseau, etc.

Sur la problématique des coûts cachés, Stéphane Duproz rappelle que l’essence même du Cloud est un modèle « à la demande ». En cas d’usage permanent, il peut y avoir effectivement des surprises sur les coûts à la fois d’intégration, mais aussi de connexion ou d’interconnexion dans le cas multi-prestataire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur