Steve Ballmer affronte Linux en Chine

Régulations

Le patron de Microsoft, échaudé par la percée de Sun en Chine, lance une campagne de séduction vers le gouvernement et les industriels chinois

Le ministre chinois de l’Education n’a pas d’état d’âme ! A peine sorti d’un deal avec Sun Microsystems -qui lui permettra de disposer à sa guise de 200 millions de copies de Java Desktop System, l’environnement Linux de Sun dopé au Star Office- la Chine accueille une contribution de 10 millions de dollars de Microsoft.

Coup de pub dans les écoles? Steve Ballmer n’entend pas lâcher le morceau et ne se rendra pas sans avoir combattu son ennemi Linux ! La donation de Microsoft, 10 millions de dollars sous forme d’investissements, donations ou autres sur cinq ans, est destinée à “promouvoir l’adoption des technologies de l’information par les élèves, de la maternelle au lycée“. ? et un accord industriel Une bonne nouvelle ne venant jamais seule -pour le gouvernement chinois- Microsoft a signé ce 27 novembre un protocole d’accord avec le ‘China National Computer Software & Technology Service Corp‘ (CS&S). L’accord porte sur le développement de solutions et l’apport d’expertise dans les logiciels locaux: il “renforcera l’économie du logiciel de la Chine, à la fois domestique et à l’export“. Steve Ballmer joue stratégiquement serré en Chine, nation désignée comme le futur géant, leader mondial de l’informatique; elle s’est pourtant clairement prononcée en faveur du développement de Linux… Bref, Microsoft tente de renouveler le coup – original pour les années 80 – d’investir les écoles, et de se placer sur l’expertise auprès des industriels. La Chine s’affirme bien comme nouveau territoire à conquérir dans la guerre que se livrent les éditeurs, par OS et suites bureautiques interposés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur