Steve Ballmer plaide la cause de Microsoft à Bruxelles

Régulations

Le p-dg de Microsoft a rencontré le commissaire européen à la Concurrence Mario Monti

Ultimes négociations? A quelques jours du rendu de la décision de la Commission européenne dans l’enquête ouverte contre Microsoft pour abus de positon dominante, c’est le p-dg du premier éditeur mondial, Steve Ballmer lui-même, qui est venu plaider sa cause auprès du commissaire européen à la Concurrence Mario Monti.

Les discussions sont toujours en cours” a déclaré un porte-parole de la Commission. Microsoft cherche à éviter une condamnation, dont les effets pourraient être désastreux sur les activités de l’éditeur en Europe, moins par le versement d’une amende, que la trésorerie de Microsoft peut aisément absorber, que par l’obligation de revoir le code de Windows, et surtout d’en rendre une partie publique. Mais les répercussions pour Microsoft pourraient être largement supérieures, voir nos articles. La décision de la Commission, qui a reçu l’appui unanime des représentants des quinze membres de la Communauté, sera rendu le 24 mars prochain, mais Bruxelles a toujours affirmé qu’un compromis à l’amiable serait possible jusqu’au dernier moment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur