Sun annonce l’UltraSPARC T1, processeur éco-responsable

Régulations

Le processeur UltraSPARC T1 (Niagara) de Sun Microsystems, avec ses 8 coeurs et 32 threads, et une consommation inférieure à 70 watts, est présenté comme le premier processeur ‘écologique’

S’il est un domaine dans lequel Sun Microsystems innove à tour de bras, au-delà des technologies, c’est dans celui de sa communication ! Le géant des serveurs, à la recherche d’une seconde vie, se lance dans le processeur écolo !

L’UltraSPARC T1, nom de code Niagara, est le dernier né de la longue ligné des processeurs RISQ du fabricant. Il dispose de huit ‘core‘ (c?urs), à comparer à la technologie ‘dual core‘ que ses concurrents Intel (Pentium et Xeon), AMD (Opteron) ou IBM (Power) commencent seulement à livrer. Chaque ‘core’ dispose de 4 ‘threads’, ce qui permet sur un processeur unique d’exécuter 32 ‘threads’. Ou 32 taches simultanées exécutées en parallèle et sans attente. Le processeur est développé en technologie 90 nm (nanomètres). Chacun des huit c?urs s’exécute à 1,2Ghz, soit un ‘chip’ dont la puissance cumulée atteint les 9,6Ghz. Il est aussi le premier à disposer du ‘rack’ sur le ‘chip’, et donc à permettre aux taches de communiquer en interne directement sur le ‘chip’. De même, il est le premier à disposer de quatre contrôleurs mémoire, pour la gestion de l’échange de données entre les c?urs et la mémoire, mais aussi pour accélérer le transfert de données sur le ‘chip’. Sur les environnements et applicatifs, l’UltraSPARC T1 tire bien évidemment partie de Solaris 10, l’Unix de Sun aujourd’hui gratuit. Avec la technologie CoolThreads de l’éditeur, l’avantage est immédiat puisque pour tirer partie des architectures multithreading il n’est nul besoin de recompiler les applications. Le trio Niagara + Solaris 10 + Java prend ici toute sa dimension! Mais ce que Sun souhaite mettre en avant, c’est la consommation réduite de l’UltraSPARC T1. Avec la conception plus simple de chaque ‘core’, par rapport à leurs concurrents, les flux sont accélérés avec un temps de latence réduit, et génèrent moins de chaleur. La consommation a donc été ramenée en dessous des 70 watts. Et là, la communication de Sun se lâche : l’UltraSPARC T1 est le premier processeur Eco-responsable ! Face à ses concurrents en 150 watts, il autoriserait des économies d’énergie qui se chiffreraient en millions de dollars. Démonstration : selon une étude de Sun, si la moitié des serveurs d’entrée livrés ces trois dernières années étaient remplacés par des serveurs Sun Fire équipés de processeurs UltraSPARC T1, les émissions de CO2 seraient réduites de 11 millions de tonnes ! Pourquoi un tel intérêt pour la consommation électrique ? 80% des datacenters rencontrent des contraintes liées à la chaleur et à la puissance, 50% d’entre eux enregistrent des températures supérieures à la moyenne, la densité de chaleur ‘informatique’ émise ces cinq dernières années a quadruplé, et 40% vont devoir faire évoluer leur système de climatisation. Si on y ajoute le coût de l’énergie, la consommation électrique est bien devenue une donnée stratégique. Sun n’a pas encore annoncé officiellement le tarif de l’UltraSPARC T1. Il faudra attendre l’annonce des futurs serveurs Sun Fire qui embarqueront le ‘octo core’ pour se faire une idée, début décembre. Il n’est pas certain, en revanche, que la fibre écologique soit un argument de poids dans les services informatiques. La consommation si ! A suivre?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur