Taxidermie, version high tech et luxe

Régulations

Une américaine s’offre un toutou au carré. Elle fait cloner le sien pour 100.000 euros

Faire empailler son animal favori : ringard ! Une américaine, très à la page technologique a opté pour le clonage de son toutou favori, d’après La Stampa du 15 février. Le quotidien italien relate qu’une société sud coréenne, RNL Bio, déclare avoir reçu la commande pour cette opération. Il s’agit du premier clonage commercial au monde.

Mais, si l’affection éternelle n’a pas de prix, elle a un coût : pour retrouver Booger, un pitbull auquel elle était manifestement très attachée, la meilleure amie du chien serait disposée à débourser environ 100.000 euros. Une taxidermie classique lui aurait coûté environ cinquante fois moins. Mais voilà, son fidèle compagnon lui aurait sauvé la vie, en la défendant de l’agression d’un autre chien, rapporte le journal italien…

Multiplication des clones

Pour effectuer le clonage, la société devrait employer un tissu extrait de l’œil de l’animal. Elle s’appuiera sur une expertise bien assise. En effet, l’opération devrait être menée par une équipe de scientifiques de la Seoul National University, la même qui avait déjà cloné un chien, Snuppy, en 2005. Les chercheurs avaient utilisé de l’ADN provenant de cellules de la peau prélevées au niveau de l’oreille d’un lévrier afghan mâle de trois ans.

La Corée du sud dispose d’une banque internationale des cellules souches depuis la même date, et d’une législation libérale en matière de clonage, qui attire les compétences scientifiques du monde entier et en fait une pionnière dans ce domaine.

Beaucoup de personnes voudraient cloner leur animal domestique dans les pays occidentaux, même si le prix est très élevé“, explique Ra Jeong-Chan, directeur général de la société. Laquelle s’attend à voir le marché exploser.

D’autant, que, “si le clonage devient une industrie, le coût par chien pourrait diminuer de beaucoup“, se réjouit le directeur marketing de l’entreprise.

Si ses espoirs sont satisfaits, des débats bien vivants sont à venir.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur