Télégrammes : AlphaGo Zero encore plus fort, IBM rejoint Docker MTA, Interoute virtualise son WAN

Business IntelligenceCloudData & StockageGestion des réseauxOperateursOrchestrationRéseaux

Contrairement aux manifestations contre la réforme du code du travail, les télégrammes du soir ne s’essoufflent pas.

AlphaGo Zero encore plus fort. DeepMind, la filiale de Google spécialisée en Deep Learning, a présenté AlphaGo Zero. Successeur d’AlphaGo, cette nouvelle intelligence artificielle s’en distingue par sa capacité à apprendre lui-même à jouer, et gagner, au Go, juste en prenant connaissance des règles du célèbre jeu (et à condition de connaître la position des pièces blanches et noires sur le plateau). Alors qu’AlphaGo s’appuyait sur des milliers de parties échangées avec des joueurs humains, le nouveau programme exploitant les réseaux neuronaux apprend en jouant contre lui-même. Une méthode baptisée apprentissage renforcé, selon Nature. En 40 jours d’entrainement, AlphaGo Zero a effectué 30 millions de parties. Et découvert de nouvelles combinaisons. Une capacité d’auto-apprentissage qui pourrait s’appliquer dans d’autres domaines comme la recherche médicale.

IBM rejoint Docker MTA. Depuis Copenhague ou se tient la DockerCon, Docker a dévoilé un nouveau partenaire de poids : IBM. Big Blue prend part au programme MTA (Modernizing Traditional Application) visant à basculer les applications historiques dans le Cloud via les conteneurs avec Docker EE. IBM rejoint ainsi de gens comme HPE, Cisco, Microsoft et Avanade ou Accenture. L’entreprise d’Armonk supportera la plate-forme de conteneurisation dans son Cloud et offrira un support de niveau 1 et 2. De plus, IBM mettra à disposition DB2 et WebSphere sur le Docker Store. Ce nouveau partenariat renforce de fait celui en place depuis décembre 2014 entre les deux entreprises alors qu’IBM devenait revendeur de Docker EE.

Interoute virtualise son WAN. Interoute annonce le lancement de Edge SD-WAN. Ce service étendu de pilotage logiciel du réseau WAN permettra aux utilisateurs de gérer de manière optimale les connexions des applications au Cloud en proposant des accès privés comme publics afin de réduire les coûts de bande passante. Edge SD-WAN est intégré à la Cloud Fabric de l’opérateur international. Celle-ci entend adapter son maillage de manière à proposer les meilleures routes aux flux de données entre les succursales de l’entreprise et son Cloud privé tout en accélérant l’accès aux applications issues du Cloud public. Associé à la Cloud Fabric, Edge SD-WAN s’étend sur 17 zones Cloud VDC (Virtual Data Center), 33 centres de colocation, des points de présence (PoP) et 206 interconnexions avec d’autres fournisseurs de Cloud en Europe, Asie et Amérique du Nord. Déduplication et compression réduisent les besoins en bande passante. Le le trafic critique privé sur Internet est sécurisé via VPN.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur