Tiscali lance l’ADSL 2+ et renforce sa position française

Régulations

Un accès maximum de 16 Mb/s est disponible dans 176 communes. Ce lancement illustre la volonté du FAI de se renforcer en France alors que les rumeurs de cession se sont multipliées ces derniers jours

Après Free et France Télécom (mais de manière limitée), Tiscali lance ses forfaits ADSL 2+ en France. Le groupe italien se place donc dans la course au très très haut débit avec son propre réseau déployé dans les grandes zones urbaines françaises.

L’ADSL 2+ permet des débits maximums théoriques de 25 Mb/s. En réalité, le débit pratique ne dépasse pas les 18 Mb/s et il varie en fonction de la distance entre sa ligne téléphonique et le répartiteur. Il devrait très vite devenir le standard des accès Internet en France, en tout cas là où il est déployé. Et Tiscali ne veut pas rater le coche. Pour se démarquer le FAI joue d’abord la carte de la couverture. Contrairement à France Télécom, qui a lancé ses forfaits seulement à Paris et pour 3.000 personnes (un lancement plus massif aura lieu en janvier), Tiscali indique que 176 communes sont couvertes dont 10 villes de plus de 100.000 habitants. Il s’agit de Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Nice, Paris, Strasbourg, Toulouse, ainsi que les départements 92, 93 et 94. Le groupe lance également une politique commerciale agressive. L’accès à 16 Mb/s (et 512 kb/s en émission) avec la téléphonie fixe-fixe gratuite et illimitée est proposée à 30 euros par mois. Le même prix que Free, mais bien moins cher que Wanadoo (44,90 euros/ mois). La location du nouveau modem Triway Wi-Fi à 4 euros par mois est néanmoins obligatoire. Les habitants des zones non éligibles à l’ADSL 2+ mais couverte par le réseau classique de Tiscali auront accès à l’ADSL débridé à 6 Mb/s (256 kb/s en émission) pour 20 euros par mois (location du modem Sagem obligatoire: 2 euros par mois). Enfin, en dehors des zones dégroupées, Tiscali propose un débit de 1 Mb/s pour 30 euros par mois avec téléphonie fixe-fixe gratuite et illimitée (location du modem Triway obligatoire: 4 euros par mois). Ces nouvelles offres sont accessibles aux nouveaux abonnés comme aux anciens. Tiscali France qui revendique 1,2 million de clients (385.000 en ADSL) espère séduire 100.000 personnes d’ici la fin du premier semestre 2005. Tous les tarifs, toutes les offres: lisez notre dossier “Tableau de bord du haut débit”. Cliquez ici’. Politique de développement en France

L’arrivée de l’ADSL 2+ illustre la volonté de Tiscali de se développer en France. En 2004 le groupe a en effet investit dans cette technologie 25 millions d’euros. Une volonté qui tord le cou à certaines rumeurs. En effet, le groupe italien s’est engagé depuis plusieurs mois dans la cession de ses filiales non stratégiques (Suède, Afrique du Sud…). Et récemment, certains observateurs annonçaient également la vente de la filiale française (voir notre article).

“Tiscali France n’est pas à vendre. Quitter la France serait complètement contraire à notre stratégie”, souligne ce mardi Diego Massida, patron de la filiale française dans le Figaro Economie. Et de poursuivre: “Certains de nos concurrents colportent cette rumeur pour inquiéter nos clients. Et des analystes financiers pensent que le groupe doit vendre plus de filiales à l’étranger que prévu. Ils se trompent”. Il faut dire que ces rumeurs ne sont pas arrivées toutes seules. On l’a dit, le groupe cède à tour de bras et est en difficulté financière. Tiscali n’a jamais dégagé de bénéfices et doit rembourser 459 millions d’euros de dettes d’ici 2006. Quand on sait que les cessions n’ont rapporté que 105 millions… Par ailleurs, un prêt accordé par la filiale française à sa maison mère (30 millions d’euros) tarde à être remboursé et empoisonne les relations entre les deux entités. Mais Pour Diego Massida, il n’y a pas de craintes à avoir. Le prêt sera remboursé en mars et Tiscali France sera profitable dans les trois ans, assure-t-il.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur