Trimestriels : Intel chute, Apple s’envole, Nokia, SAP…

Cloud

Les résultats trimestriels commencent à se faire encourageants, comme Apple, SAP et Motorola, conformes comme eBay et Qualcomm, avec cependant de sacrés bémols, comme Intel

Apple Chiffre d’affaires en progression de 24 % à 4,37 milliards de dollars, en ligne avec les prévisions, Apple affiche un BPA (bénéfice par action) de 54 cents, 1 cent de plus que les prévisions des analystes. Apple a livré durant le trimestre 8,1 millions de baladeurs numériques iPod et 1,3 million d’ordinateurs Mac, plus que prévu. Et le groupe maintient ses objectifs pour l’exercice. eBay Les ventes du site d’enchères en ligne ont progressé de 30 % à 1,41 milliard de dollars, conformément aux attentes, tout comme le BPA de 24 cents. Les revenus de la place de marché (eBay) ont progressé de 22 %, ainsi que les paiements en ligne (PayPal) de 39 %, et les communications (Skype) de 26 %. eBay maintient ses prévisions. Intel C’est la déception du côté du géant mondial des semi-conducteurs, même si le recul de ses résultats trimestriels était attendu. Mais les analystes attendaient mieux? Les ventes d’Intel ont chuté de -13 % à 8 milliards de dollars, contre un consensus à -10 %. En revanche, le BPA de 15 cents est conforme aux prévisions. Nouveau sujet d’inquiétude, les stocks du fondeur ont progressé de 20 %. Le fondeur a revu sa fourchette de prévisions à la baisse, 8,1 à 8,9 milliards, contre un consensus de 9,1 milliards. Une prévision qui prend en compte la guerre des prix relancée contre AMD, mais son ampleur pourrait être supérieure et les analystes s’interrogent déjà sur ces nouveaux objectifs. Le rebond espéré dépendra de l’accueil qui sera réservé aux nouveaux processeurs. SAP Le géant allemand des progiciels affiche une progression de 9 % de son chiffre d’affaires, à 2,2 milliards d’euros, mais inférieur au consensus à 2,3 milliards. En revanche, le bénéfice net a progressé de 43 % à 414 millions, supérieur aux attentes grâce à un gain fiscal. Quelques inquiétudes sur l’activité du groupe, les ventes de licences nouvelles, 621 millions d’euros, sont inférieures aux attentes de 675 millions, de même que le bénéfice d’exploitation. Nokia Résultats en forte hausse pour le premier fabricant de téléphones mobiles qui fait état d’un chiffre d’affaires de 9,8 milliards d’euros, contre 8,1 milliards entre avril et juin 2005. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels ressort à 23 centimes d’euros contre 17 centimes au deuxième trimestre 2005. Le marché attendait en moyenne 24 centimes, selon Reuters. L’équipementier a vendu 78,4 millions de téléphones portables, en hausse de 29% sur un an, et sa part de marché s’établit à 34%. En revanche, le prix de vente moyen d’un combiné est ressorti à 102 euros, en baisse de 3 euros Motorola Bonnes surprises aussi pour le numéro deux mondial des téléphones mobiles, le chiffre d’affaires de Motorola a progressé de 29 % à 10,88 milliards de dollars, son bénéfice net de 48 % à 1,38 milliard, et son BPA s’établit à 31 cents, contre 29 attendus. Motorola a livré 51,9 millions de combinés, pour une prévision de 48,6 millions, avec une mention particulière pour le Razr, dont la demande reste très forte. La seule division cellulaire a enregistré une progression de ses ventes de 46 %, les décodeurs de 8 % et les réseaux 3 %. Pour le trimestre en cours, Motorola a revu ses prévisions à la hausse, dans une fourchette de 10,9 à 11,1 milliards de dollars, contre une prévision des analystes de 10,43 milliards. Mais ces derniers s’interrogent encore sur l’après Razr?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur