TV Internet: succès de MaLigne TV et de Canal DSL ?

Régulations

France Télécom se félicite de compter, en quelques mois, 75.000 abonnés à son service MaLigne TV, lancé avec TPS. Même satisfaction chez les concurrents, semble-t-il

Thierry Breton pourrait bien gagner son pari -constate Le Figaro de ce 3 décembre. Le service MaLigne TV ouvert depuis un peu plus d’un an à Lyon (décembre 2003), et élargi à 5 autres villes, comptait 75.000 abonnés payants à la fin 2004. Ce qui a marché, c’est la formule du “tout en un”: l’accès à Internet haut débit et les programmes TV. Pas de pose de parabole, pas de nouvelle installation de modems câble ou autre – pas de déplacement de techniciens! 60% des abonnements aux deux bouquets de MaLigne TV de France Télécom sont liés à un abonnement à Internet à haut débit. Le consommateur un peu averti sait déjà que le haut débit est également synonyme de téléchargement de musique ou de films via le “peer-to-peer” (KaZaa, eDonkey, Bittorent…). Or, le corollaire est que 35% des abonnés de ce service TV sur Internet à haut débit disent n’être intéressés que par ce service. En clair, c’est la notorité de TPS et de Canal+ qui suffit à motiver. Et c’est le bouquet du premier qui l’emporterait, avec 60% des abonnés (soit 50.000 environ), sur celui du second, avec 40% des demandes (20.000). La promotion et les tarifs de TPS en seraient la première explication, car, par ailleurs, CanalSatellite détient près de deux fois plus d’abonnés que TPS (2,5 millions contre 1,2). Bertrand Méheut, p-dg de Canal+, vient de déclarer au Journal du Dimanche, que la période des fêtes a été propice, ce qui permet de faire passer la pilule, auprès de la Bourse notamment, concernant l’énorme montant des droits exclusifs, pour trois ans, sur le championnat de France de Foot L1… (plus de 600 millions d’euros!).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur