Un an après… la banque suisse révèle une arnaque !

Cloud

La Banque Nationale Suisse (BNS), qui n’est autre que la banque centrale de la confédération helvétique, vient de reconnaître avoir été victime d’une tentative d’escroquerie… en 2003

Le goût du secret qui, dit-on, a fait la fortune des banques suisses n’a apparemment pas été tout à fait respecté par des « hackers » américains! Ni par la presse helvétique! C’est le quotidien suisse La Liberté qui vient de révéler l’histoire: des escrocs rusés avaient conçu un site qui imitait celui de la BNS, à la différence près que le site pirate se terminait en

“.org” au lieu de “.ch”. Et contrairement au site original de la BNS, il proposait des services bancaires en ligne. Le problème, on s’en doute, est que ces services étaient purement virtuels. Le site permettait toutefois aux malfrats de récupérer les adresses électroniques des visiteurs à qui ils offraient« des bénéfices de 40 millions de francs suisses (26 millions euros), contre le versement d’une avance de 1.000 francs. » Werner Abegg, porte-parole de la BNS, a confirmé l’information, mais estimant qu’il s’agissait là « d’une vieille histoire », il n’a pas souhaité s’étendre sur la fraude, précisant toutefois qu’elle n’a duré que très peu de temps. Aucune plainte n’a été déposée par la banque centrale. Comme toujours, dans ces histoires de “phishing” ou autres fraudes bancaires sur Internet, les banques victimes ne sont pas très causantes -de peur d’effrayer la clientèle, bien évidemment. Ah, secret bancaire? quand tu nous tiens!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur