Un commissariat paralysé à cause d’un spam

Régulations

Le poste de police, britannique, s’est vu inondé de coups de téléphone suite à l’envoi d’un ‘hoax’ à des internautes

L’affaire se déroule en Angleterre, dans le comté de Cambridgeshire. Pendant plusieurs jours, le standard téléphonique du commissariat de ce comté a été littéralement paralysé suite à un canular éléctronique.

L’attaque a été minutieusement préparée. Une semaine avant les faits, un nombre indéterminé d’internautes a reçu un mail, en fait un spam, les avisant de la facturation de 399 livres (565 euros) par carte bancaire pour l’achat d’un lecteur numérique portable iPod d’Apple. Pour contester ce pseudo-achat, le mail fournissait un numéro de téléphone correspondant à un service de réclamation. Bien entendu, ce numéro de téléphone renvoyait à ce fameux poste de police anglais qui s’est vu inondé de coups de téléphone au point de faire sauter son standard. Les auteurs de cette attaque, certainement en conflit avec ce commissariat, se sont inspirés d’une récente attaque du ver Mimail. Ce virus, dissimulé dans un mail, confirmait une prétendue commande de photos pornographiques. L’internaute pouvait contester cette commande en envoyant un mail à un service de réclamation. En fait de service de réclamation, il s’agissait de l’adresse de sites Internet anti-spam qui se sont vus paralysés suite à cette attaque.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur