Un fonds IBM pour aider les victimes de l’outsourcing!

Régulations

Au fil de l’actualité, on se demande parfois jusqu’où peut aller le cynisme des entreprises? ou comment décrypter l’annonce d’IBM avec un ?il critique

Comment traiter une telle information ? IBM crée la Human Capital Alliance, un fonds d’aide aux personnes qui se sentent victimes des pratiques d’outsourcing. Ce fond est doté d’un budget de 25 millions de dollars. Si l’on décrypte, cela donne: il s’agit de venir en aide aux employés des filiales d’IBM, qui, travaillant dans des pays aisés, s’estiment victimes de l’outsourcing; le but est de leur proposer des aides pour la formation, un replacement ou un déménagement, en particulier avec la contribution des partenaires de la firme. Que peut-on en déduire? Le montant du fonds -25 millions de dollars- est a priori conséquent. Or, dans le même temps, s’il y a bien un lien de cause à effet, le groupe évoque la délocalisation de 15.000 emplois! Les employés concernés d’IBM aux USA, en Grande-Bretagne ou même en France, vont-ils se retrouver en Inde ou en Chine afin de prolonger leurs activités avec un salaire et un mode de vie équivalent ? Non, bien évidemment! Donc arithmétiquement parlant, cela signifie 1.600 dollars par personne… Ensuite IBM se tourne vers ses partenaires. Un moyen comme un autre de délocaliser les charges vers ses sous-traitants. D’ailleurs, ils ne sont pas fous chez IBM, puisque l’aide ira en priorité aux techniciens Linux, services Web et consultants en migrations. Autant le dire tout de suite, IBM entend aider ceux qui continueront de lui rapporter ! Cynisme : l’expression est-elle appropriée ? On a l’impression, à l’analyse de l’annonce d’IBM, que la firme se moque de la majorité ses employés touchés par le phénomène! L’outsourcing est en effet engagé depuis longtemps, et la firme dégraisse bien évidemment là où les coûts salariaux sont les plus élevés. Alors que le phénomène est devenu un thème central des campagnes présidentielles et locales aux Etats-Unis, IBM arrose les fumées qui s’échappent encore… Mais le feu a déjà tout brûlé, et il ne reste que les caméras pour filmer l’avion sponsorisé qui se contente de montrer ses couleurs en jetant symboliquement un verre d’eau. Cynisme, oui ! Et les employés d’IBM, ou de ses partenaires, contraints de plier bagage à la recherche d’un nouvel emploi apprécieront le discours de Sam Palmisano, le CEO d’IBM, qui en évoquant la nécessité de l’outsourcing a déclaré “les pays essayent simplement d’améliorer les standards de vie de leurs habitants“? Au détriment des ‘standards de vie’ de ses employés mis sur la touche ? Dans le système des vases communicants de l’outsourcing, IBM, mais aussi HP, Microsoft, Sun, etc., se contentent simplement d’appuyer du côté de la balance qui rapportera le plus à leurs financiers ! Et tentent parfois de donner un coup de maquillage pour cacher la misère qu’ils orchestrent chez eux !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur