Un plan pour favoriser la R&D française

Régulations

Le Plan innovation préparé par le ministère de la Recherche est quasiment prêt. Objectif, rattraper le retard hexagonal.

Face à une concurrence mondiale de plus en plus importante, la recherche et l’innovation française doivent être dynamisées. C’est l’objectif du gouvernement et sa ministre déléguée à la Recherche et aux Nouvelles Technologies, Claude Haigneré.

Le Plan innovation, qui devrait être présenté au Parlement avant l’été, vise à relancer la productivité et l’attractivité de la R&D française grâce à une série de mesures administratives et fiscales. Il faut dire que la France se situe loin de ses camarades en matière de dépenses. Nous consacrons ainsi 2.2% du PIB à la R&D contre 2.7% aux USA ou 3% au Japon. Prime à l’excellence Trois types de mesures vont être mises en place: inciter les entreprises et notamment les PMI à investir en recherche, améliorer la valorisation industrielle des travaux des organismes publics. Et renforcer les actions paneuropéennes. L’accent sera donc mis sur le secteur privé qui devra augmenter de 80% les budgets investis en R&D. Selon la ministre, les entreprises françaises investissent entre 25 et 40% de moins que leurs homologues allemandes ou américaines. La valorisation industrielle de la recherche publique passera de son côté par l’attribution de primes individuelles aux chercheurs publics qui déposeraient des brevets. Une prime à l’excellence en somme. Par ailleurs, ces chercheurs devront également être plus actifs dans les programmes européens de recherche. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. C’est dommage car Bruxelles ventile pas moins de 17,5 milliards d’euros sur quatre ans pour son programme cadre de recherche et développement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur