Une attaque sans précédent contre une organisation antispam

RégulationsSécurité

Spamhaus, une organisation d’envergure mondiale agissant contre le spam, a été la cible d’une attaque par déni de service distribué de grande ampleur.

Spamhaus est une organisation mondiale dont l’objectif est de lutter contre le spam. Elle publie des listes noires d’adresses destinées aux fournisseurs d’accès à Internet, permettant de filtrer les courriers indésirables adressés à leurs clients.

L’organisation est la cible d’une attaque par déni de service distribué, qui semble perdurer rapporte ITespresso.fr. « Bien que notre site et notre messagerie soient tombés temporairement, notre système d’information continue de fonctionner pendant l’assaut », peut-on toutefois lire dans une contribution de Spamhaus datée du 20 mars 2013.

Les cybercriminels passent à l’attaque

Selon TechNewsWorld, l’attaque proviendrait du service d’hébergement alternatif Cyberbunker (« prêt à héberger tous les contenus sauf de nature pédophile ou faisant l’apologie du terrorisme », ce qui veut dire que les spammeurs ne sont pas ennuyés) en collaboration avec des organisations (cyber)criminelles.

La BBC évoque une « attaque massive » sur laquelle planchent cinq agences nationales de sécurité IT.

Kaspersky Lab, éditeur de solutions de sécurité IT d’origine russe, se montre également convaincu : « Au vu de l’amplitude signalée de cette attaque, qui a été estimée à 300 gigaoctets par seconde, nous pouvons confirmer qu’il s’agit de l’une des plus importantes opérations DDoS à ce jour. »

Pour Cloudfare (fournisseur de solutions pour accélérer la diffusion de contenus sur les réseaux ou CDN… et hébergeur de Spamhaus), cette attaque a presque ébranlé Internet et viserait notamment des points d’échanges Internet principaux dans le monde.

Une vision qui laisse Stéphane Bortzmeyer de l’AFNIC dubitatif : dans une contribution sur un forum spécialisé réseaux, cet expert déclare qu’il ne voit pas d’indicateurs vraiment affolants dans ce sens sur des carrefours de trafic comme Londres, Amsterdam, Francfort ou Hong Kong.

Ce jeudi, Spamhaus indique que tous ses services sont revenus dans le vert.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur