Une nouvelle division médias et loisirs chez Microsoft

Cloud

Que vient faire chez Microsoft l’ancien patron de la division télévision des Studios Universal ? Prendre la tête de la nouvelle et géante division ‘media & entertainment’, bien sûr?

Depuis plusieurs années, Microsoft cherche à imposer sa vision des médias et loisirs grand public, et à séduire Hollywood, ainsi que les acteurs géants industriels du secteur.

Une vision qui se concrétise avec la création d’une nouvelle division stratégique chez Microsoft, Media / Entertainment and Technolgy Convergence Group. Dernier acte à ce jour de ce mouvement qui s’annonce gigantesque pour l’éditeur, le recrutement de Blair Westlake à la tête de la division. L’homme est une figure du monde des médias américains et son recrutement est un geste fort vers ces derniers. Westlake a baigné dans les médias US Blair Westlake évolue depuis une vingtaine d’années dans ce milieu. S’il débute en 1982 comme avocat spécialisé dans un département juridique, il rejoint les Studios Universal en 1985. En 1997, il prend la tête de ce qui va devenir Universal Television & Networks Group. A son actif, on retiendra en particulier le fort développement des activités internationales du groupe, une compétence que Microsoft n’a pas manqué de remarquer. D’autant que celui qui sera un temps le président de Gemstar-TV Guide International, premier groupe mondial de presse télévisée, est intervenu chez Microsoft pour les programmes interactifs des activités TV de l’éditeur. Mais ce qui aura sans doute le plus sourit à Microsoft est probablement l’incroyable carnet d’adresse de Blair Westlake. On se souviendra par exemple que c’est lui qui en juin 2000 présentera Edgar Bronfman Jr, le patron de Seagram, à Jean-Marie Messier, le patron de Vivendi en pleine gloire. Une rencontre qui donnera naissance à Vivendi-Universal? La mission stratégique de Blair Westlake Pour Microsoft, Westlake et sa division vont “consolider et conduire les stratégies de la société pour la convergence numérique des technologies des loisirs grand public, de l’informatique personnelle et des médias, plus particulièrement vers l’industrie et le développement du marché, la technique et la propriété intellectuelle, ainsi que les initiatives (de Microsoft) vers les standards de l’industrie“. C’est donc un énorme chantier qui attend le nouveau vice-président de Microsoft. D’un côté, engager Hollywood à adopter le format Windows Média et les technologies de protection des droits de l’éditeur. Ainsi que de tenter d’imposer à l’industrie de l’électronique grand public la technologie Media Center. D’un autre côté, superviser les activités de MSN et accompagner le lancement du prochain service de téléchargement de musique en ligne, concurrent de iTunes d’Apple. Mais, aussi s’assurer du succès de la Xbox 2. Imposer la technologie Windows pour survivre !L’une des grandes inquiétudes de Microsoft aujourd’hui est de s’assurer que Windows ne sera pas oublié par la révolution des loisirs et du contenu numérique” a confirmé Joe Wilcox, l’un des principaux analystes de Jupiter Research. En effet, il y a de nombreux points sur lesquels Microsoft souhaiterait imposer l’utilisation de Windows, en particulier sur la création, la protection et la consommation du contenu, le marché qui focalise l’attention de tous, très loin devant les problématiques de production industrielle de boîtes de convergence. Un objectif stratégique qui pourrait prendre des allures de survie pour l’éditeur, tant la convergence des médias, des loisirs et de l’informatique pourrait de retourner contre ce dernier, qui se verrait cantonné à fournir la boîte sur laquelle s’exécuteront les services sur lesquels sera réalisée la plus forte marge?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur