Vivendi progresse toujours grâce aux télécoms

Cloud

Et l’activité musique reprend des couleurs, notamment aux Etats-Unis où les ventes de disque repartent malgré l’essor du piratage

Réduit à trois activités de base, Vivendi Universal va mieux. Le groupe de communication a annoncé un chiffre d’affaires en hausse de 6% au plan organique au troisième trimestre. Il ressort à 4,703 milliards d’euros en baisse de 20% sur un an en raison des cessions réalisées dans le cadre du plan de désendettement du groupe (VUE, Telepiù, Canal+ Nordic et Benelux, VUP, Vivendi Telecom Hungary, Kencell ou encore Monaco Telecom).

“Cette bonne performance s’explique par le retour à la croissance du chiffre d’affaires d’Universal Music Group et de groupe Canal+ et par la poursuite de la croissance du groupe SFR Cegetel et Maroc Telecom”, écrit Vivendi dans un communiqué. En effet, les télécoms continuent à être le moteur du groupe avec une hausse de 13% (+10% à périmètre constant) des ventes du groupe SFR Cegetel à 2,1 milliards d’euros. L’activité mobile progresse de 9% (+11% à périmètre constant) compte tenu de la progression du nombre de clients et du revenu annuel moyen par client (+2% sur neuf mois). L’activité fixe s’envole de 44% (+5% sur une base comparable) grâce aux activités internet haut débit. Le chiffre d’affaires de Maroc Telecom ressort à 440 millions, qui reflète une hausse de 14% (+12% organique). Mais la bonne surprise concerne l’activité musique avec Universal Music. La major affiche une hausse de 4% (+8% à changes constants) à 1,16 milliard d’euros, “la forte progression des ventes en Amérique du Nord et au Royaume-Uni compensant un effet de changes défavorable et la faiblesse des marchés en Europe continentale, en Asie et en Australie”. Le marché du disque aux Etats-Unis reprend véritablement des couleurs, est-ce grâce à la croisade de la RIAA qui poursuit des milliers d’adeptes du peer-to-peer? Difficile à dire car dans le même temps, le nombre de ses adeptes et le trafic sur les plate-formes de P2P ne cesse de progresser. Les liens entre piratage et ventes de disque sont donc de moins en moins évidents… La filiale Canal+ est stable à 805 millions d’euros à périmètre comparable (-12% du fait des cessions). Le chiffre d’affaires de la télévision payante progresse de 1% du fait du redressement des abonnements alors que celui des activités cinéma diminue. Enfin, l’activité jeux-vidéos est toujours au plus mal. Les ventes se replient de 18% (-14% à changes constants) à 63 millions. Vivendi, qui doit annoncer ses résultats trimestriels complets la semaine prochaine, mercredi 17 novembre, ne donne aucune indication sur ses objectifs annuels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur