Vivendi U.E.: les spéculations vont bon train

Cloud

La reprise des actifs américains de Vivendi est toujours au centre de tractations serrées entre le Français, Liberty Media et Edgar Bronfman

Qui va s’emparer de Vivendi Universal Entertainment (VUE), filiale qui regroupe les activités américaines du géant français? Télévision câblée, parcs d’attraction ou maisons de disque?…

Alors que cette affaire doit être réglée avant la fin de l’été, pour permettre à Vivendi de poursuivre sa “feuille de route” en matière de désendettement, rien n’est bouclé. Et les spéculations se multiplient. Les dernières informations relayées par le Financial Times, font état de négociations avancées entre VUE et John Malone, patron de Liberty Media. Le quotidien britannique évoque en effet une rencontre entre ce dernier et Jean-Bernard Levy, d-g de Vivendi. Malone aurait présenté une offre valorisant VUE entre 12 et 14 milliards de dollars. Vers une offre de reprise globale? Le canadien Edgar Bronfman, celui qui a vendu les actifs américains à Vivendi à la fin des années 90, veut absolument récupérer ce qu’il a perdu. Selon le New York Times, il pourrait s’associer à des fonds d’investissement pour formuler une offre de reprise globale sur Vivendi Universal Entertainment. Au siège de Paris, il faudra néanmoins assez vite trancher pour boucler cette cession dans les temps. Par ailleurs, il faudra que Vivendi choisisse entre une vente en bloc ou une vente en appartements plus avantageuse mais aussi plus longue.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur