Vodafone: Arun Sarin évincé ?

Cloud

L’emblématique directeur général est sur la sellette

Arun Sarin a pourtant multiplié les gestes pour rassurer ses actionnaires. Malgré une perte historique et abyssale, l’opérateur fait état d’un déficit annuel de 31,8 milliards d’euros, le directeur général s’est engagé à distribuer trois milliards de livres sterling supplémentaires à ses actionnaires et à augmenter ses dividendes.

Dans le même temps, il a présenté une nouvelle stratégie afin de donner un coup de fouet au géant mondial des mobiles qui souffre de la concurrence en Europe et qui a bu la tasse au Japon (lire nos articles). Mais ces efforts ne risquent-ils pas d’être vains ? Selon le Sunday Times, des actionnaires institutionnels de Vodafone (les plus importants) réclameront lors de l’assemblée générale du mois prochain son départ. L’administrateur indépendant John Buchanan pourrait lui aussi faire les frais de cette fronde. Selon le journal, qui cite un actionnaire, “Vodafone a annoncé la semaine dernière de bonnes nouvelles aux investisseurs en terme de cash mais on ne peut pas se permettre de dissimuler ainsi le fait que Vodafone souffre d’importants dysfonctionnements de son conseil d’administration”. “Ce problème capital doit être résolu si l’on veut redresser l’entreprise, (…) il y a un malaise général au sein de la direction de Vodafone”, a ajouté l’actionnaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur