Vodafone cède son activité téléphonie fixe au Japon

Cloud

La vente rapportera près de 2 milliards d’euros à l’opérateur de mobiles européen, qui se concentre sur J-Phone

Au Japon, le téléphone filaire est synonyme de préhistoire. Quasiment plus personne ne l’utilise, préférant de loin le mobile ou les combinés offrant le protocole d’accès à l’internet (IP).

Il était donc logique que le britannique Vodafone cède son activité fixe dans le pays (Japan Telecom Holdings) afin de se concentrer sur sa filiale mobile, J-Phone, qui “cartonne” actuellement notamment grâce aux portables appareils photo. Japan Telecom Holdings sera donc cédée au fonds d’investissement américain Ripplewood pour 1,88 milliard d’euros, selon une information du quotidien nippon Nihon Keizai Shimbun. L’accord pourrait être conclu le mois prochain, affirmait samedi le journal. La nouvelle n’a rien d’étonnant puisque William Morrow, président de Japan Telecom Holdings, déclarait en février que des négociations avaient été engagées, avec Ripplewood entre autres, pour vendre l’entreprise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur