Vodafone fait son entrée en Inde

Régulations

Les autorités du pays devraient donner leur aval et permettre au britannique
d’attaquer un des marchés les plus dynamique de la planète

Vodafone l’a certainement compris, l’administration de l’Inde aime prendre son temps. Il aura ainsi fallu plusieurs mois pour que les autorités du pays approuvent le rachat de 67% d’Hutchison Essar pour 11 milliards de dollars.

L’aval du gouvernement devrait tomber cette semaine et permettre à Vodafone d’enfin attaquer ce marché plus que prometteur.

C’est une question stratégique pour Vodafone. Outre une diversification engagée dans l’ADSL, le premier opérateur mobile de la planète (en revenus) entend investir dans les marchés émergents constatant le ralentissement des marchés européens. Après avoir cédé ses actifs en Suisse, le groupe se projette toujours plus à l’Est.

L’opérateur, qui a déjà pris des positions en Turquie (en rachetant Telsim), affirme aujourd’hui ses ambitions en Inde.

Il faut dire que le marché indien a de quoi susciter les convoitises. A la fin octobre 2006, le pays comptait 136,2 millions d’abonnés au téléphone mobile, 6,7 millions de plus que le mois précédent.

Le nombre de nouveaux abonnés progresse de 6 millions par mois et devrait atteindre les 400 millions en 2010. Hutchison Essar détiendra 20% de ce marché colossal.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur