Vodafone ne contrôle pas encore SFR mais fait comme si

Les relations entre Vivendi Universal et Vodafone au sein de SFR se tendent de plus en plus. On sait que depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, le géant anglais souhaite dépasser les 44% qu’il détient dans l’opérateur mobile français pour en prendre le contrôle.

Vivendi n’a pas l’intention de laisser s’échapper son principal joyaux comme ça. Néanmoins, Vodafone prend une part de plus en plus importante dans les décisions du groupe. Ainsi, selon une information du Financial Times, Vodafone aurait refusé à Vivendi de transformer SFR en société en commandite. Le quotidien explique qu’un tel changement de statut aurait permis de réduire les profits imposables de SFR. Selon une source proche du dossier, Vodafone aurait refusé car l’opérateur britannique n’aurait retiré aucun bénéfice de ce qui apparaît comme une « astuce fiscale » opérée par Vivendi.