Warner Bros rejoint Blu-ray, la guerre des DVD prend une nouvelle tournure

Régulations

L’engagement de Warner Bros sur Blu-ray marque une nouvelle orientation du marché : la perspective d’assister à une confrontation entre les deux candidats à la succession du DVD ! Mais en réalité, la filiale de Time Warner ne prend pas de risque… Comme Paramount, elle adopte les deux formats concurrents !

Dans la guerre que se livrent Sony (Blu-ray) et Toshiba (HD-DVD), l’adhésion du studio Warner Bros au format Blu-ray pourrait faire figure de victoire? si le studio n’était déjà adhérant du concurrent HD-DVD.

Il faut en effet replacer l’annonce de Warner Bros, moins dans le cadre de l’affrontement entre les candidats à la succession au ‘vieillissant’ DVD, que dans une optique marketing et de marché. Car l’annonce de Warner Bros porte bien sur la commercialisation des deux formats. Ainsi, si Warner Bros avait abandonné le HD-DVD au profit du Blu-ray, il aurait pu définitivement faire basculer Hollywood sur cette dernière technologie. En effet, si l’on fait les comptes, les six géants du cinéma sont partagés en parts égales entre les deux formats. Avec les dernières annonces, Paramount (filiale de Viacom) et Warner Bros (filiale de Time Warner) ont pris position? pour les deux formats ! Ce sera donc une nouvelle fois au consommateur de trancher et d’imposer son choix. Certes, HD-DVD devrait tirer le premier sur le marché du grand public. Mais les tenants du format – qui présente l’avantage de tracer une continuité industrielle en limitant les investissements par une simple modification des chaînes de production – semblent prendre du retard pour lancer leurs produits. Côté Blu-ray, il continue de régner un ‘flou artistique’, sans date précise de lancement de la version grand public, hormis celle de la future console de jeu PlayStation III, vers le printemps 2006, qui sera probablement le premier produit à supporter Blu-ray. Le plus grand danger, soulevé par les analystes, provient du risque de confusion dans l’esprit des consommateurs, attirés par les qualités de la vidéo haute définition dans leurs salons, mais qui pourraient s’engager sur l’un ou l’autre format sans connaissance des conséquences. En particulier la durée de vie du vaincu ! Qu’il s’agisse de Warner Bros ou de Paramount, l’adoption des deux formats est donc plus à rapprocher d’une stratégie d’attente et de couverture, que d’un véritable engagement militant sur l’un ou l’autre. Rien n’est encore fait, et le nom du futur vainqueur est loin d’être connu?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur