Windows 8 interdit sur les PC de l’administration chinoise

RégulationsSécurité

Le gouvernement chinois entend interdire l’usage de Windows 8 sur ses nouveaux PC. Pour des questions d’économies énergétique et de sécurité.

La réponse du berger à la bergère ? Le gouvernement chinois a décidé de bannir l’usage de Windows 8 dans les institutions d’État. Cette décision aurait été prise dans le cadre d’un programme de réduction de la consommation énergétique associée au parc informatique de l’Etat. Mais ce sont surtout des problématiques de sécurité qui seraient prise en considération (risque de cyber-espionnage), rapporte ITespresso.fr.

D’après Reuters, les autorités chinoises ont décrété le boycott du dernier OS desktop de Microsoft sur les postes de travail. Officiellement, elles s’attelleraient à la réduction de la consommation énergétique de son environnement IT. Et Windows 8 serait trop gourmand en termes de ressources et incompatible avec les objectifs « green IT » fixés.

Windows 8 à la solde du gouvernement américain

L’agence de presse officielle Xinhua (Xinhua news agency) rapporte que cette interdiction d’exploitation de Windows 8 serait une conséquence directe de la fin du support de Windows XP décidée par Microsoft. Une aubaine pour les pirates cherchant à exploiter des failles à travers cet OS obsolète mais encore influent en termes d’usage.

Parallèlement, la Chine ré-évalue sa politique de sécurité IT en lien avec l’essor de la cyber-criminalité et du cyber-espionnage étatique. Un sujet sensible avec les Etats-Unis. Cinq officiers militaires chinois viennent d’être accusés par la justice américaine de vols de secrets industriels. Des chercheurs chinois se méfient notamment des risques que Windows 8 embarque des moyens permettant au gouvernement américain d’espionner les PC qui héberge l’OS.

Microsoft étonné

Au-delà de ces attitudes paranoïaques (ou pas), le gouvernement chinois justifie son action pour éviter, à l’avenir, de dépendre de la stratégie d’un fournisseur étranger pour maintenir la sécurité d’un OS qui équipe encore 70% des PC du pays. La Chine pourrait à l’avenir se tourner vers un système d’exploitation développé localement, probablement à partir de Linux.

De son côté, Microsoft se déclare « étonné » de la décision prise par le gouvernement chinois d’interdire Windows 8 sur ses ordinateurs. « Nous fournissons et continuerons de fournir Windows 7 aux clients gouvernementaux. Dans le même temps, nous travaillons sur l’évaluation de Windows 8 avec les agences gouvernementales concernées. » Windows 8 n’occuperait cependant pas plus de 2% du marché chinois aujourd’hui.


En images : De Windows 1 à Windows 8

De Windows 1 à Windows 8

Image 1 of 11

Paul ALLEN et Bill GATES à la création de Microsoft en 1975
Paul ALLEN et Bill GATES à la création de Microsoft en 1975 (c) Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur