Affaire Lavabit : le FBI visait bien Edward Snowden

CensureRégulationsSécuritéSurveillance
Edward Snowden NSA Prism
2 15 Donnez votre avis

Le FBI souhaitait bien mettre la main sur le compte de messagerie d’Edward Snowden sur Lavabit. Un document de justice l’indique.

A l’été 2013, le service de messagerie sécurisée Lavabit fermait ses portes. Soupçonné d’avoir été la solution utilisée par Edward Snowden, les autorités américaines avaient réclamé les données utilisateurs à Lavabit. Le fondateur Ladar Levison avait justifié la fermeture du service en déclarant : « J’ai été contraint de prendre une décision difficile : devenir complice de crimes contre le peuple américain ou abandonner près de dix ans de dur labeur en fermant Lavabit. Après mûre réflexion, j’ai décidé de suspendre les opérations. » L’EFF (Electronic Frontier Foundation) avait salué ce geste dans un billet. « Il est rare de voir un fournisseur de messagerie choisir d’arrêter son activité plutôt que de compromettre ses valeurs » peut-on y lire avant d’ajouter que « l’étrange message de Lavabit et le manque d’informations sur cette affaire sont particulièrement préoccupants pour les utilisateurs de services de grands fournisseurs tels que Facebook et Google, qui pourraient avoir été soumis à des pressions similaires ».

Or aujourd’hui les soupçons se sont avérés exacts. La requête du FBI concernant Lavabit ciblait le compte mail du célèbre lanceur d’alertes. A l’époque de la fermeture de Lavabit, son fondateur avait saisi la justice dans la foulée. Après deux ans et demi de procédure, la juridiction vient de publier les premiers documents. Si la plupart des pages sont caviardées, une recherche attentive a permis de dénicher une requête des agents fédéraux concernant le mail d’Edward Snowden : Ed_Snowden@lavabit.com. Un oubli de la part du FBI qui ne laisse plus planer aucun doute sur ses investigations.

Lavabit_Snowden-email

Pour mémoire, la messagerie Lavabit n’a pas été la seule dans la tourmente au moment de l’affaire Snowden. Silent Circle, la plateforme de communications chiffrées avait baissé le rideau de son service Silent Mail, un jour avant Lavabit.

A lire aussi :

L’ombre de Snowden plane sur la fermeture de Lavabit

Chiffrement des iPhone : les Etats-Unis menacent Apple de réclamer le code source d’iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur