Télégrammes : Amazon Drive arrive ; Siri pilote les apps ; Dell + EMC ; Encore des fraudes sur Swift

CloudDatacentersSécurité
1 3 Donnez votre avis

Plus solides qu’un arrêté anti-burkini, nos télégrammes n’ont pas besoin de l’approbation du Conseil d’Etat.

  • Amazon ouvre Drive à la France. En mars dernier, Amazon présentait Cloud Drive, une offre de stockage illimité à des tarifs très concurrentiels (entre 12 dollars, pour les photos, et 60 dollars pour tous les fichiers, par an). Une offre disponible aux Etats-Unis dans un premier temps et qui permet de retrouver ses fichiers sur tous types d’appareils (PC, smartphones, tablettes). Le fournisseur de services Cloud ouvre aujourd’hui son offre en France. A la différence que l’offre photo s’intègre dans le service de livraison en un jour Amazon Premium, pour 496 euros par an. Le « vrai » stockage illimité pour tous types de documents est facturé 70 euros/an après les 3 mois d’essais gratuits. A noter que le chiffrement des fichiers n’est pas proposé par défaut. Et devra être assuré par une solution tierce.
  • Siri va piloter les applications à la voix. Parmi les nouveautés d’iOS 10 attendues le 7 septembre, Siri devrait avoir une place de choix. L’assistant vocal de l’iPhone ne se contentera pas de répondre aux questions de son utilisateur. Ce dernier pourra s’en servir pour piloter des applications à la voix. WhatsApp, Linkedin, Pinterest, Square Cash ou Slack figureront parmi les premières applications compatibles avec les nouvelles fonctionnalités de Siri, avance le Wall Street Journal, qui a pu assister à une démonstration. On pourra par exemple demander des photos de plages sur Pinterest pour rêvasser à ses prochaines vacances sans interagir avec l’écran. Dans un premier temps, seules les applications de messagerie, de VoIP, paiement, réservation de transports, recherche d’images et autre suivi d’actualité seront proposées. Mais les développeurs travailleront pour améliorer leurs applications afin de prendre en compte les nouvelles capacités de Siri.
  • Dell + EMC : ce sera fait le 7 septembre. La semaine prochaine, la fusion de Dell et d’EMC sera effective. Le 7 septembre, après un an de pourparlers et d’obstacles légaux franchis un à un, les deux géants n’en formeront plus qu’un, appelé Dell Technologies. Le rapprochement, annoncé en octobre dernier pour un montant de 67 milliards de dollars, vient de franchir le dernier obstacle qui restait sur sa route, l’obtention de l’approbation du ministère du commerce chinois. Le géant, qui sera le seul à couvrir l’ensemble des infrastructures IT – du PC aux plus grands équipements pour datacenters –, opérera sous trois marques : Dell (pour les PC), Dell EMC (pour les offres aux entreprises) et VMware. L’éditeur spécialiste de virtualisation sera la seule entité cotée du groupe, Michael Dell ayant, en 2013, retiré de la bourse l’entreprise qu’il a fondée en 1984. A la tête d’EMC depuis 2001, Joe Tucci devrait prendre sa retraite une fois le rapprochement acté.
  • Les hackers visant Swift frappent encore. Dans un message envoyé aux banques clientes de ses services, Swift, coopérative belge pilotant le réseau international de transferts de fonds, confirme que de nouvelles attaques ont ciblé des établissements financiers depuis juin. Et que certaines d’entre elles ont été couronnées de succès, même si Swift ne précise pas les montants dérobés. « La menace est persistante, capable de s’adapter et sophistiquée. Elle est là pour durer », avertit le réseau international dans un message que s’est procuré Reuters. Toutes les victimes auraient en commun une sécurité défaillante qui aurait permis aux assaillants de prendre position sur leur réseau et, in fine, d’envoyer des ordres frauduleux de transfert de fonds. Rappelons qu’en février dernier, la banque centrale du Bangladesh avait perdu 81 M$ après la prise de contrôle de son logiciel Swift. Depuis, d’autres établissements, au Vietnam, en Equateur, aux Philippines, en Nouvelle-Zélande et en Ukraine, ont été la cible d’attaques similaires. Swift pousse les banques utilisatrices de ses services à renforcer leur sécurité.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur