Business Intelligence : la cartographie des éditeurs (tribune)

Business IntelligenceData & StockageEditeurs de logicielsProjets
5 97 Donnez votre avis

Selon quels critères choisir un éditeur de Business Intelligence ? CXP propose une cartographie de ces acteurs afin de guider les DSI en amont de leurs projets. Les explications d’Emmanuel Lartigue, consultant au sein du cabinet d’analyse.

La transformation (à fortiori la transformation numérique) des entreprises passe par la mise en place du contrôle et de la surveillance de nouveaux processus fortement automatisés et numérisés. Sans outil graphique d’illustration et d’analyse des données, le pilotage de ces processus est impossible. Les outils de Business Intelligence (BI) capables d’interpréter les grands volumes d’informations remontées par ces traitements sont utilisés pour prendre en charge l’observation, l’analyse, la prévision et l’optimisation de ces processus. L’évolution de ces outils de BI est à l’image de l’accélération de cette transformation : rapide, disruptive et stratégique. C’est pour aider nos clients dans leur démarche de transformation que nous avons créé le CXP Score BI France, une cartographie des offres du marché.

Déclinaison pour le marché français d’une analyse déjà réalisée à l’international, cette étude positionne les acteurs de la BI présents sur le marché français. Tous les acteurs présents en France ne figurent pas sur ce graphique, mais sont cités dans le document d’analyse qui l’accompagne et l’explicite. Le principal critère retenu pour entrer dans ce score a été le chiffre d’affaires réalisé en 2014 sur le territoire français : il devait être supérieur à 3 millions d’euros. Le classement est ensuite réalisé par les analystes du groupe CXP.

cxp_score_biDeux axes structurent la grille d’analyse. Le premier exprime la richesse du portefeuille applicatif de l’éditeur dans le domaine de la Business Intelligence. Les domaines couverts sont le reporting figé, le reporting ad-hoc, les tableaux de bord, le prédictif, la simulation et la modélisation. La notation repose d’une part sur l’expertise des analystes, d’autre part sur la satisfaction des utilisateurs exprimée chaque année dans la BI Survey, une enquête mondiale réalisée auprès des utilisateurs de BI (3 224 répondants cette année). Pour la partie technique, l’intégration des outils au sein d’une plateforme cohérente, la supervision de la plateforme, mais aussi toutes les nouveautés comme le traitement en mémoire (In-Memory) ou les connecteurs aux bases NoSQL (Hadoop par exemple) sont évalués. Exemple : la plateforme Microstrategy, un « pure-player » de la Business Intelligence, propose une plateforme complète et riche en fonctionnalités (voir à ce sujet notre étude Solutions BI).

L’implication sur le marché local

Le second axe permet de juger de la capacité de l’éditeur à accompagner durablement son client en France. Un projet de Business Intelligence s’inscrit dans la durée. Il est donc important pour une entreprise de pouvoir s’appuyer sur un éditeur stable et pérenne, mais aussi dynamique, innovant, capable de faire évoluer rapidement sa plateforme afin qu’elle supporte les dernières avancées dans le domaine. Cet axe s’intéresse donc à l’organisation de l’éditeur et son implication sur le marché français, la capacité de ses consultants à accompagner les avant-ventes, son support en langue française, sa stabilité financière et l’écosystème sur lequel il peut s’appuyer en France pour satisfaire ses clients : ESN et autres partenariats commerciaux et technologiques. Coheris, par exemple, bien présent sur l’Hexagone, ne dispose pas encore d’une organisation suffisante pour couvrir le marché international, d’où sa position de spécialiste et non de challenger au niveau des groupes internationaux.

Notre prochaine édition intégrera certainement davantage d’acteurs, aujourd’hui exclus à cause de leur petite taille ou de leur présence encore faible sur le marché français, mais à fort potentiel lartigued’évolution. En espérant qu’il y aura bientôt plus d’acteurs hexagonaux, ce qui serait signe de bons résultats commerciaux et d’un marché français dynamique.

Par Emmanuel Lartigue, consultant au CXP Group, premier cabinet européen indépendant d’analyse et de conseil dans le domaine des logiciels, des services informatiques et de la transformation numérique.

A lire aussi : les précédentes analyses du CXP

La cybersécurité, fil d’Ariane de la transformation numérique

Big Data : ne sous-estimez pas le potentiel économique de vos données

crédit photo : zhu difeng / Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur