Une partie du code source de Windows en fuite sur la Toile

Editeurs de logicielsOSPoste de travailProjets

Le code fourni par Microsoft aux OEM dans le cadre de la Shared Source Initiative s’est retrouvé en balade sur le FTP de BetaArchive.

Près de 32 To de données venant des serveurs de Microsoft ont fuité sur le site BetaArchive ce week-end. Au menu, diverses versions de Windows, mais aussi une portion du code source de l’OS desktop de la firme de Redmond.

L’éditeur a confirmé la légitimité de ce code source. Lequel formerait une partie du package livré aux OEM dans le cadre de la Shared Source Initiative. Sur les 32 To de données ayant fuité, seul 1,2 Go est du code source relatif à ce programme. Nous y retrouvons pour l’essentiel des pilotes : USB, stockage et WiFi. Mais aussi des éléments liés au Plug and Play. Rien de surprenant ici, ce code source étant requis par les OEM afin d’affiner les pilotes qu’ils livreront avec leurs machines.

Une build de Windows Server 2016

Des éléments du kernel de la mouture ARM de Windows 10 feraient également partie de cet ensemble. Là encore, ce n’est pas inattendu. Microsoft avait en effet pour habitude de partager des pans entiers de son OS Windows Mobile auprès des OEM, afin que ceux-ci puissent y ajouter leurs pilotes.

En plus de ce code source, diverses builds de Windows font partie de cet ensemble. Dont une de Windows Server 2016. Des builds qui n’avaient jamais été proposées au public. Gênant pour Microsoft.

Suite à la médiatisation de cette fuite, une partie de ces 32 To (dont le code source) a été retirée du site BetaArchive.

À lire aussi :
Microsoft patche une nouvelle fois Windows XP et Server 2003
Edge, invité d’honneur de la dernière Build de Windows 10
Windows 10 Cloud déjà en fuite sur la Toile

Crédit photo : © Pexels.com

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur