+ 8 % : les dépenses de sécurité IT s’envolent en 2016

Politique de sécuritéRégulationsSécurité
3 43 Donnez votre avis

Tests en sécurité, sous-traitance et prévention des pertes de données devraient être les principaux bénéficiaires de la hausse des dépenses en sécurité, estime le Gartner.

C’est l’un des secteurs de l’industrie informatique qui ne cesse de progresser. Et 2016 devrait confirmer cette tendance. Les ventes de solutions de sécurité devraient s’élever à 81,6 milliards de dollars cette année. Soit une hausse de 7,9% par rapport à 2015, selon les dernières prévisions du Gartner.

Les tests en sécurité, la sous-traitance et la prévention des pertes de données (DLP) devraient afficher les plus fortes croissances jusqu’en 2020, selon le cabinet d’études. Le DLP devrait notamment être adopté, sous une forme ou une autre, par 90% des entreprises à l’horizon 2018. Seules 50% des organisations disposent de solutions de ce type aujourd’hui.

Émergence des offres de détection-réponse

Avec le conseil (consulting), l’externalisation des services concentrent aujourd’hui l’essentiel des dépenses dans la sécurité. Et les besoins de services en la matière ne sont pas prêts de se tarir alors que les entreprises peinent à recruter les talents indispensables pour assurer leur sécurité face à des menaces de plus en plus sophistiquées, ciblées, voire internes. Le Gartner prévoit ainsi l’émergence de fournisseurs d’offres de gestion de détection et réponse (MDR) qui visent le milieu de marché. Ce qui devrait entrainer une hausse des dépenses en sécurité IT de la part des grandes organisations comme des plus modestes.

D’autres domaines vont profiter de la croissance du marché. C’est notamment le cas des passerelles de sécurité web (SWG) qui évoluent vers des approches de détection-réponse aux menaces. Un secteur qui devrait conserver sa croissance de 5 à 10% annuelle jusqu’à la fin de la décennie. « Les organisations mettent de plus en plus l’accent sur la détection et la réponse, car l’approche préventive n’a pas réussi à bloquer les attaques », justifie Elizabeth Kim, analyste sénior au Gartner.

Prix des firewall en hausse

Malgré cela, les ventes de firewalls vont continuer à profiter des besoins grandissants en matière de bande passante des entreprises et de la hausse du nombre de terminaux. Le coût moyen des pare-feux devrait ainsi augmenter de 2 à 3% par an jusqu’en 2018, prévoit l’analyste. Opérateurs, fournisseurs de services Cloud comme grandes entreprises cherchent notamment à enrichir leurs équipements de fonctions additionnelles comme le filtrage web ou la détection d’intrusion. Les constructeurs de firewall devront aussi faire évoluer leurs solutions pour supporter SSL (Secure Socket Layer), protocole de chiffrement des communications qui devrait se généraliser au cours des prochaines années.

En revanche, les solutions grand public, les gateways dédiées à la sécurité des e-mails (SEG) et les plates-formes de protection des terminaux (endpoint) bénéficieront de croissances plus modestes du fait de leur banalisation progressive.


Lire également

Les dépenses IT resteraient stables en 2016, malgré le Brexit ?
Les dépenses IT en 2016 entrent dans l’ère du bimodal
Les dépenses IT glissent du hardware vers le logiciel

crédit photo © Andrey_Popov – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur