Facebook n’est ni une firme IT, ni un média, selon Mark Zuckerberg

CollaborationLogiciels

Pour le patron de Facebook, le réseau social ne peut être assimilé ni à un média, ni à un fournisseur IT stricto sensu. Une façon de reconnaître une part de responsabilité dans les contenus publiés sur la plateforme. Une part seulement…

Lors d’une session vidéo live, le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, a fait le point sur ce qu’était le réseau social :

« Facebook est un nouveau type de plate-forme. Ce n’est pas une société technologique traditionnelle. Ce n’est pas non plus un média traditionnel. Nous construisons des technologies et nous nous sentons responsables de la façon dont elles sont utilisées. Nous n’écrivons pas les articles que les gens lisent sur la plate-forme. Mais, dans le même temps, nous savons aussi que nous faisons beaucoup plus que de distribuer des publications. Nous sommes une partie importante du discours public. »

Ces déclarations tranchent avec celles faites précédemment par le CEO de Facebook. Jusqu’alors, il se bornait à voir en la société une firme IT. L’inflexion du discours marque donc un pas de plus vers une responsabilité claire de la société vis-à-vis du contenu publié sur le réseau social.

Comme un média, mais sans les règles ?

Un pas seulement. Mark Zuckerberg espère passer au centre, en ne positionnant Facebook ni comme un média à part entière, ni comme une firme IT traditionnelle. De fait, accepter d’être un média à 100 % serait mal vu par les investisseurs, qui préfèrent les acteurs IT.

Dans le même temps, le patron de Facebook doit répondre aux récriminations des gouvernements poussant la société à éliminer les fausses news, canulars et contenus inacceptables de son site. Toutefois, en  positionnant toujours Facebook comme une firme IT, Mark Zuckerberg espère probablement que la société n’aura pas à appliquer les règles strictes régissant les médias classiques.

À lire aussi :

Fausses news et contenus haineux : L’Allemagne menace Facebook
Facebook veut mettre un frein aux hoax et fausses informations
Facebook censure pour pouvoir revenir en Chine

Crédit photo : © GSMA

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur