CloudLogiciels

Fujitsu s’ouvre aux solutions et services IT sur le cloud

fujitsu-solutions-et-services-it-sur-cloud
1 39 Donnez votre avis

Fujitsu élargit son offre au delà du hardware. Après le support de HANA (SAP), voici un nouveau FlexFrame Orchestrator pour gérer le datacenter, et un outil pour se mettre en conformité sur la consommation d’énergie.

De notre envoyé spécial à Munich - À l’occasion de son Fujitsu Forum 2012 ici en Bavière (10.000 visiteurs attendus), non loin des anciens sites de son ex-partenaire Siemens, le géant japonais de l’IT affiche un nouveau visage.

À travers une demi-douzaine d’annonces, FTS (Fujitsu Technology Solutions) accumule les indices d’un virage stratégique important. Le champion nippon veut clairement montrer qu’il sort du périmètre du hardware pour proposer des solutions et des services IT, notamment ciblés vers le management du datacenter et l’optimisation des postes de travail – clients légers compris – jusque sur le cloud.

De fait, FTS met en avant ses avancées vers le cloud computing : le constructeur revendique 3000 clients dans cette activité, notamment autour de son offre Cloud Fusion, permettant l’intégration de multiples clouds (entre autres fonctionnalités).

FTS, qui compte 13.000 salariés dans le monde, déclare avoir maintenu son chiffre d’affaires sur le premier semestre 2012 avec 1,95 milliard d’euros (au sein du groupe Fujitsu Ltd, qui, lui, pèse 54 milliards de dollars – exercice fiscal au 31 mars 2012 – et emploie au total 170.000 personnes…). L’un des axes stratégiques est clairement de retrouver de la valeur et de la croissance avec un nouveau portefeuille d’offres, vers les solutions et services IT.

Ainsi, à l’horizon 2015, le groupe se fixe comme objectif que l’activité des services cloud pèse 30 % des revenus.

Rolf Schwirz, le CEO de FTS étant démissionnaire (pour raisons personnelles, dit-on) juste à la veille de cette grand’messe en Bavière, c’est  Rod Vawdrey, vice-président senior, président de l’international chez Fujitsu Ltd, qui a ainsi commenté les annonces : « Nous présentons une des palettes de solutions les plus complètes, allant du datacenter au poste de travail, depuis le on-premise jusqu’au cloud, du support jusqu’à l’infogérance. »

Un nouveau FlexFrame Orchestrator

Nouvel indice de cette échappée hors du ‘hardware’, FTS annonce un nouveau FlexFrame Orchestrator. Cette solution d’administration vise à optimiser la gestion des ressources du datacenter. Elle est définie comme une « plateforme de management du datacenter », capable de gérer des environnements unifiés comme SAP, notamment.

Elle apporte un nouveau support pour l’installation de plateformes HANA de SAP incluant la gestion des ressources d’infrastructures, dont le ‘provisionning’ des serveurs ; mais également la gestion du ‘load balancing’ et la restauration après incident (disaster recovery).

« Notre solution peut diminuer de moitié les coûts de gestion des environnements SAP », explique Joseph Reger, CTO de Fujitsu.

La solution vise notamment les ‘service providers’ pour construire et exploiter des datacenters en temps réel, dans les quatre modèles de SAP : sur site (on-premise), en ‘managed services’, en solution hébergée et en service sur le cloud.

Plus original, FTS annonce également une version ‘appliance’ de ce FlexFrame Orchestrator. Cette configuration logicielle, liée à un programme de certification, permet d’administrer des « plateformes de technologies de tierces parties ». Renseignement pris, il faut entendre : une solution fédérative recouvrant les environnements de constructeurs concurrents (IBM, HP, Dell…).

Si l’entreprise cible dispose déjà d’un parc hétérogène d’un millier de serveurs, cette appliance orchestratrice facilitera la tâche, surtout lorsqu’il y a cohabitation de machines virtuelles et de serveurs physiques non virtualisés. Elle existe en deux versions : l’une avec implémentation native (pour les environnements physiques et virtuels) et la deuxième avec hyperviseur (VMware) – ce qui signifie, au passage, une anticipation sur les toutes prochaines annonces attendues de SAP.

Eco Track pour auditer la consommation d’énergie

Par ailleurs, Fujitsu annonce la solution Eco Track, disponible sur le ‘Cloud Store’ de la compagnie, en mode SaaS. Elle vise à permettre aux entreprises européennes de mettre leur organisation en conformité avec la réglementation de l’UE sur le suivi de la consommation d’énergie.

Le constructeur rappelle que la directive européenne EED (Energy efficiency directive), adoptée par la Commission le 22 juin 2011, va entrer en application en 2013. Elle oblige les entreprises à mettre en place un système d’audit de leur consommation d’énergie, avec comparaison d’une année sur l’autre, en fonction des mesures prises.

Poste de travail, la famille X Line

Fujitsu, la nouvelle famille de desktop X Line
Fujitsu, la nouvelle famille de desktop X Line

Côté postes de travail, Fujitsu annonce la famille de postes de travail desktop X Line. Avec le même ‘look & feel’, elle arrive en trois versions : zero client, thin client et Windows 8.

Fujitsu met un point d’honneur à rendre ces postes relativement compatibles. Il invoque HTML5 comme exemple. Les documents seront lisibles d’un terminal à l’autre, jusque et y compris sur les smartphones comme sur les tablettes.

Au passage, Fujitsu souligne qu’il en est à sa deuxième voire troisième génération de tablettes, avec la ‘tablet PC’  Stylistic Q702 (cf. photo). Et, s’agissant des smartphones, le constructeur rappelle – on l’ignore en Europe… – qu’il est numéro un sur le marché japonais.

La nouvelle gamme comprend l’Esprimo PC [photo ci-contre] et le Futro thin client. Ils bénéficient notamment de l’interface MHL.

Autre nouveauté : l’écran Display X, tactile, pouvant servir de support d’applications collaboratives intuitives, avec des fonctionnalités disponibles sur de multiples ‘devices’ et plateformes.

Un service ‘Personal cloud’ pour 2013

Fujitsu Stylistic Q702, tablet PC
Fujitsu Stylistic Q702, tablet PC (combiné)

Par ailleurs, le géant nippon annonce le service ‘Personal cloud’.

Il donnera « accès à l’environnement de travail de l’entreprise depuis tous les ‘devices’ connectés, en combinant l’utilisation privée ou professionnelle ».

Il crée la passerelle entre les applications sur le cloud et celles natives de l’entreprise. Il permet d’accéder, sur le Cloud Store de Fujitsu (reposant sur la plateforme Global Cloud du constructeur), à une suite de services et d’applications, y compris les réseaux sociaux, à partir d’un navigateur HTML5.

Pour Benno Zollner, CIO de FTS, « il s’agit de permettre d’élargir au cloud, à des coûts avantageux, les infrastructures classiques des entreprises ». Ce service sera disponible en test début 2013.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Incollable sur les grands noms du monde IT ?