HP pourrait supprimer jusqu’à 10 % de ses effectifs

CloudGouvernancePCPoste de travailRégulationsServeurs
3 10 Donnez votre avis

HP va passer de 302 000 employés à environ 250 000. Jusqu’à 30 000 postes seront supprimés chez HP Enterprise et 3300 chez HP Inc.

La séparation de HP en deux entités distinctes, l’une dédiée au grand public et l’autre aux entreprises, est imminente. La société prévoit d’opérer des coupes massives dans ses effectifs à cette occasion.

Jusqu’à 30 000 postes devraient ainsi être supprimés, sur les 302 000 que compte le groupe (au dernier pointage). Allégée de 10 % de ses effectifs, la nouvelle firme Hewlett Packard Enterprise ne comptera plus que 222 000 salariés, contre 252 000 initialement (les 50 000 autres postes seront dédiés à la société s’occupant des PC et imprimantes, HP Inc.).

Plus de 50 Mds de $ de CA

« Hewlett Packard Enterprise sera plus petit et plus ciblé que HP ne l’est aujourd’hui. Nous aurons toutefois un portefeuille de solutions plus large qui aidera les entreprises à migrer vers de nouvelles formes de business, explique Meg Whitman, CEO de HP (qui prendra la tête de HP Enterprise). En tant que société distincte, nous sommes dans la meilleure position possible pour répondre aux besoins changeants de nos clients à travers le monde. »

HP Enterprise devrait réaliser un chiffre d’affaires annuel de plus de 50 milliards de dollars et sera coté en Bourse sous l’étiquette HPE. C’est beaucoup, mais cela représente moins de 50 % du CA réalisé par HP en 2014 (111,5 milliards de dollars). HP Enterprise anticipe toutefois une croissance de son CA en 2016, due à de bonnes prévisions de ventes sur les marchés des serveurs, du stockage et du réseau.

Réduire les coûts

La suppression de 25 000 à 30 000 postes annoncée aujourd’hui permettra de réduire les coûts de fonctionnement de la firme, qui espère ainsi économiser 2 milliards de dollars par an (sur un total programmé de 2,7 milliards de dollars par an de réduction des coûts de fonctionnement).

L’addition commence à être lourde pour les salariés. Rappelons en effet que HP sort tout juste d’un plan drastique de réduction des effectifs, dans le cadre duquel 55 000 postes ont été supprimés. Une ‘bonne’ nouvelle n’arrivant jamais seule, ce sont les salariés travaillant dans des pays aisés qui seront en priorité touchés. Il y a donc également une branche délocalisation dans ce plan de restructuration. D’ici 2018, seuls 40 % des effectifs de HP Enterprise travailleront dans des pays « à haut coût ».

La facture sera aussi salée pour HP Enterprise, qui devra compter avec 2,7 milliards de dollars de frais de restructuration sur Q4 2015. Notez que HP Inc. dédié aux activités grand public, aura aussi droit à son plan de restructuration, avec la suppression de 3 300 emplois. Ces suppressions d’effectifs devraient être entérinées après la séparation de HP en deux entités.

Les investisseurs sont loin d’avoir bondi de joie suite à ces annonces. À la Bourse de New York, le titre HP perd ainsi actuellement 0,22 %, à 27,05 dollars, dans les échanges hors séance. Nous sommes très loin du pic de plus de 40 dollars atteint fin 2014 – début 2015.

À lire aussi :
Résultats : HP peine sur les imprimantes, mais se rattrape sur les serveurs
Les ventes de PC sont en berne… sauf chez Lenovo et HP
HP : de nouvelles réductions d’effectifs sont à attendre

Crédit photo : © Dimitris Skordopoulos – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur