Régulations

Le bénéfice net annuel d’Intel chute de 16 %

Résultats
1 1 Donnez votre avis

Intel présente des résultats financiers en demi-teinte, avec un chiffre d’affaires stable, mais un bénéfice net en forte baisse. L’explication tiendrait dans la transformation en profondeur de l’activité de la firme.

Les temps sont durs, même pour le géant des semiconducteurs Intel. La firme vient de livrer les résultats de son année 2012. Sans être catastrophiques, ils ne sont pas pour autant brillants.

En témoignent le chiffre d’affaires de 53,3 milliards de dollars, en baisse de 1,2 %, la marge brute qui perd 0,4 point et le bénéfice net qui plonge de 17,5 milliards de dollars à 14,6 milliards de dollars, soit une chute de 15 %. Le bénéfice par action se fixe à 2,13 dollars, soit -11 %.

Paul Otellini, PDG d’Intel, se veut malgré tout optimiste :  « Nous avons fait d’extraordinaires progrès en 2012, en intégrant le marché des smartphones et des tablettes, en travaillant à la réinvention du PC avec nos partenaires et en étant à la pointe de la croissance et de l’innovation dans le domaine des centres de données. »

Une transformation réussie ?

Il est vrai que la firme est en plein processus de transformation. Et il était temps, car les lignes bougent en termes de marchés.

Le chiffre d’affaires du PC Client Group, première activité de la firme, cède ainsi 3 % à 34,3 milliards de dollars. Dans le même temps, celui de Data Center Group grimpe de 6 % à 10,7 milliards de dollars.

Intel semble donc marquer des points dans le monde des serveurs… tout en cédant du terrain dans le secteur desktop, au profit des tablettes et smartphones ARM, qui grignotent petit à petit le marché des PC x86 (fixes comme mobiles). La firme saura-t-elle inverser la tendance avec ses nouveaux Atom pour tablettes ?

Crédit photo : © Paul Fleet – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Incollable sur les grands noms du monde IT ?