Le DVD recule peu à peu face au Blu-ray

Cloud
0 0 Donnez votre avis

Nouvelle confirmation : le format défendu par Sony commence à trouver grâce aux yeux des acheteurs

Le disque à haute densité Blu-ray a désormais le champ libre. La guerre des formats est bien derrière lui. Le format de haute définition défendu de haute lutte par Sony, face à Toshiba, a toute latitude pour peaufiner sa stratégie de conquête des foyers.

Les objectifs du groupe japonais Matsushita (Panasonic) révélés par Les Echos, sont à la hauteur des espoirs que suscitent les galettes HD. Ainsi, « atteindre une part de marché de 20% sur les lecteurs et de 40% sur les enregistreurs« .

Rappelons que jusqu’à une période très récente, le Blu-ray était très loin de constituer une valeur d’avenir pour ses principaux soutiens. Sorti très diminué de son conflit avec le HD DVD, le Blu-ray a eu toutes les peines du monde à remonter la pente, notamment à cause d’un prix jugé par beaucoup excessif. Tout récemment, le Blu-ray a montré des signe de vigueur au Japon. Une donné qui augure un avenir mondial au moins prometteur à défaut d’être radieux.

Avec 4 millions d’unités vendues prévisibles pour cette année dans le monde, le Blu-ray devrait trouver 150.000 preneurs en France pour l’année 2008. Le groupe Matsushita, optimiste, table sur une part de marché de 65%, sur l’ensemble des ventes de lecteurs vidéo en 2011.

L’institut d’étude Gfk abonde dans ce sens. Pour le cabinet, les ventes de DVD devraient chuter de 32 milliards de dollars en 2008, puis de 26 milliards de dollars en 2010.

La Blu-ray, en plus d’une qualité d’image bien meilleure que celle du DVD, dispose d’une capacité d’enregistrement bien supérieure (jusqu’à 10 heures de programme sur un disque de 50 Go).

Le nouveau format, très prometteur, n’aura pourtant pas la partie facile. Si la PS3, la console de nouvelle génération de Sony, joue un parfait rôle d’ambassadeur, ses ventes, en France, restent encore timides. Le DVD, solide combattant, pourrait ne pas s’avouer vaincu aussi vite que les cabinets et les fabricants ne le prédisent. C’est d’ailleurs le pari que vient de faire Toshiba.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur